Fillon 2017

Perte d’autonomie

Avec l’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population, notre pays est de plus en plus confronté à la question de la perte d’autonomie des personnes âgées. Si rien n’est fait, l’augmentation du nombre de personnes âgées en perte d’autonomie pourrait à terme fortement peser sur les familles. L’espérance de vie en bonne santé devient ainsi une donnée essentielle. C’est pourquoi la prévention des fragilités liées au vieillissement doit être une priorité des politiques publiques. Le maintien à domicile étant une exigence forte, il faut aussi favoriser le développement des outils numériques, des aides de voisinage et d’actions intergénérationnelles.

Je veux assurer une meilleure prévention de la perte d’autonomie, favoriser le maintien à domicile, mieux soutenir les proches aidants et mieux financer l’aide à l’autonomie.

Les propositions
Créer des financements innovants pour l’aide à l’autonomie
  • 1
    Encourager le développement des formes innovantes de financement de l’aide à l’autonomie, par exemple en créant un label pour les contrats d’assurance dépendance assorti d’une incitation fiscale, pour encourager le développement de l'assurance sur la base du volontariat ; développer les fonds viagers mutualisés qui seraient chargés de sélectionner, investir et gérer les biens mis en viager ; et inciter au développement de l’épargne-autonomie.
Favoriser la prévention et le maintien à domicile
  • 2
    Lancer une grande campagne nationale pour financer la recherche sur la maladie d’Alzheimer, qui touche près de 900 000 personnes en France, à l’occasion de la journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre.
  • 3
    Lancer un plan de professionnalisation des aides à domicile intégrant le développement des nouvelles technologies et la recherche d'une efficacité accrue des services.
  • 4
    Créer des « moniteurs de services », sur le modèle des care managers japonais, suédois ou canadiens, chargés d'informer les personnes âgées et leurs familles, de coordonner la prise en charge et de contrôler la qualité des services.
  • 5
    Lancer un plan d’adaptation des logements au grand âge en rehaussant les plafonds de prise en charge des travaux par l'agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH), développer les résidences seniors et moderniser les résidences autonomie.
Soutenir les aidants et progresser vers un véritable statut des aidants
  • 6
    Doubler le plafond annuel du droit au répit en le portant à 1000€.
  • 7
    Valider le congé de proche aidant pour les droits à retraite, favoriser la mobilisation du compte épargne-temps pour un congé pour aidant et permettre les dons de jours entre salariés pour les aidants de personnes dépendantes.
  • 8
    Faire de l’aide aux personnes âgées une priorité de l’engagement de service civique, étendu pour cette action spécifique aux plus de 25 ans, et définir une forme spécifique et souple du volontariat associatif afin d’aider les personnes âgées dans leur quotidien.