Force Républicaine

Fonctions publiques

Je propose un pacte de progrès pour la fonction publique. Les agents publics ne réclament légitimement qu’une chose : un projet réaliste et ambitieux pour les services publics et pour eux-mêmes, eux qui servent si souvent la collectivité avec professionnalisme, courage voire abnégation. Depuis de nombreuses années, leurs conditions de travail se dégradent et leurs missions évoluent sans que les organisations ne soient adaptées pour dégager les moyens nécessaires afin d’améliorer l’efficacité du travail et la qualité du service rendu. Il est temps de conduire une réflexion profonde sur les missions des fonctionnaires, leurs moyens et leurs carrières, afin qu’ils gardent leur attachement à leur mission tout en la remplissant de façon plus efficace.

Pour la fonction publique territoriale, tout en respectant le principe de libre administration des collectivités, les transferts financiers de l’Etat tiendront compte des efforts de gestion et de l’évolution des effectifs, collectivité par collectivité. Quant à la fonction publique hospitalière, il s’agira de lui redonner une perspective qui fait cruellement défaut ces dernières années.

C’est donc un vrai pacte de progrès que je propose de nouer avec l’ensemble des agents publics en conduisant une politique de modernisation de la fonction publique en pleine adéquation avec ces exigences. Ce pacte de progrès permettra de rétablir l’autorité publique et de rendre ainsi aux fonctionnaires la fierté qu’ils ont perdue.

Les propositions
Un pacte de progrès pour une politique de modernisation de la fonction publique
  • 1
    Conduire rapidement une négociation associant tous les partenaires sociaux et portant sur la progression de carrière, la modernisation de la gestion des ressources humaines et la qualité de vie au travail au sein des différentes administrations. Réaffecter une partie des économies réalisées à l'amélioration des rémunérations.
  • 2
    Augmenter progressivement le temps de travail dans la fonction publique à 39 heures hebdomadaires, sur une base annualisée permettant aux administrations d'organiser les cycles de travail les plus adaptés à leurs missions et métiers.
  • 3
    Remplacer un départ d’agents publics sur deux en moyenne à l'échelle des fonctions publiques, ce qui permettra de réduire de 500 000 le nombre d’emplois publics en 5 ans tout en maintenant un niveau de recrutement significatif sur la période.
  • 4
    Simplifier et élargir pour les administrations le recrutement des contractuels de droit public, afin d'en faire un outil complémentaire au statut.
  • 5
    Mieux organiser la mobilité au sein et entre les fonctions publiques, en accélérant en particuliers le travail de simplification statutaire, ainsi qu’entre public et privé.
  • 6
    Instituer 2 jours de carence dans la fonction publique.
  • 7
    Récompenser le mérite et valoriser les compétences plus que l’ancienneté, que ce soit en termes de salaire, d’avancement, de promotion ou de changement d’affectation des agents publics.
  • 8
    Mettre en œuvre à compter de 2018 un grand plan de modernisation de la gestion des ressources humaines au sein des administrations, dans tous les domaines clés (recrutement, évaluation, formation, accompagnement des carrières, dialogue social).
  • 9
    Associer directement les agents publics à la réflexion sur l’administration de demain et la modernisation au plus près des services, en s'appuyant sur la révolution numérique.
  • 10
    Développer la qualité de vie au travail au sein de la fonction publique.