Fillon 2017

Allocation sociale unique

La question sociale est une question de solidarité mais aussi une question d’équité. Les Français les plus fragiles et les plus modestes doivent pouvoir être aidés et soutenus par un juste effort de solidarité nationale. Le droit à s’appuyer sur la solidarité de tous impose pour chacun de travailler et de contribuer à l’effort collectif des Français pour le redressement du pays. Tous les Français ont une place au sein de ce projet.

Or, depuis maintenant plusieurs décennies, nous avons fabriqué un système propre à exclure, à fragiliser, à maintenir en dehors du marché du travail. Notre système de prestations sociales vis-à-vis des plus fragiles est noyé sous une multitude de règles complexes que les Français ne comprennent plus ou trouvent injustes. L’empilement au fil des années de règles, mal articulées entre elles, a conduit à tenir éloignés du travail beaucoup de nos compatriotes. Pire, nous avons créé de toute pièce un système qui encourage à vivre de l’assistance, l’un des pires maux de notre société que les Français ne peuvent plus tolérer. De mon point de vue, il ne doit y avoir qu’une seule règle simple: ramener au travail tous les Français qui en sont exclus et s’assurer que le travail paie davantage que l’assistanat.

Je veux créer une allocation sociale unique qui conduise à plus d’équité et d’efficacité dans le traitement des situations de pauvreté. Rien ne peut et ne pourra justifier que travailler paie moins que de vivre de la solidarité de tous. L’incitation à reprendre un emploi, à temps complet, comme à temps partiel sera renforcée par rapport à la situation actuelle. Le montant de cette prestation sera plafonné et les personnes non concernées par l’allocation sociale unique continueront de bénéficier de l’aide au logement.

Les propositions
Rendre les aides plus efficaces
  • 1
    Regrouper plusieurs aides en une allocation unique : revenu de solidarité active, allocation spécifique de solidarité, prime d’activité, ainsi qu’allocation logement. Le montant maximal alloué sera strictement plafonné afin que les revenus du travail soient toujours supérieurs à ceux de l’assistance.
  • 2
    Lier le versement de l’allocation sociale unique à un engagement individuel à se former et à rechercher un emploi. En cas d’efforts insuffisants, l’allocation sera diminuée et suspendue en cas de récidive.