Propositions pour les professionnels de santé libéraux

Propositions pour les professionnels de santé libéraux

– Définir avec les professionnels de santé les parcours de soins. Accélérer et renforcer leur mise en place, en proposant les incitations nécessaires et en développant le plus possible les soins hospitaliers en ambulatoire, l’hospitalisation à domicile et le suivi en aval par la médecine de ville : médecin traitant, pharmaciens, sages-femmes, infirmiers libéraux, autres professions paramédicales.

 

– Faire du médecin traitant l’acteur central du parcours de soin. Le médecin généraliste doit être le pivot de la politique de prévention et être spécifiquement rémunéré pour cette mission.

 

– Favoriser la complémentarité entre l’hospitalisation privée dont le rôle est essentiel et l’hospitalisation publique Donner aux professionnels de l’hospitalisation privée la possibilité d’exercer des missions de service public.

 

Renforcer le rôle du pharmacien dans le parcours de soin, dans le cadre des nouvelles missions confiées par la loi HPST, pour la prévention, la délivrance de médicaments génériques et pour une bonne compréhension des prescriptions en vue d’une meilleure observance.

 

– Mieux intégrer les professions paramédicales dans le parcours de soin pour le traitement de certaines maladies, en particulier chroniques, qui nécessitent souvent le recours à plusieurs professionnels de santé : médecine de ville et établissements hospitaliers, pharmaciens, mais aussi infirmiers, kinésithérapeutes, auxiliaires de vie…

 

– Garantir une meilleure formation continue des professionnels de santé. Porter une attention particulière aux transferts de tâches qui doivent s’accompagner d’une reconnaissance de compétence en recherchant l’accord et l’adhésion des parties prenantes

 

– Garantir aux médecins généralistes et spécialistes une juste rémunération à la hauteur de leur engagement, leurs compétences et leurs responsabilités en intégrant dans leur convention des critères d’évaluation des missions remplies au- delà de l’acte de base (objectifs négociés, missions de santé publique) se traduisant par des rémunérations complémentaires, notamment la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), éventuellement revue à la hausse et élargie à divers points de qualité et d’organisation des soins.

 

Simplifier leurs tâches administratives pour leur permettre de se consacrer à leur cœur de métier : la santé, notamment en les accompagnant dans leur informatisation dans le cadre du déploiement du DMP et leur connexion avec les autres professionnels de santé et les agences.

 

Assurer un bon accès au soin sur l’ensemble du territoire en développant des incitations à l’installation dans les zones sous dotées et contribuer ainsi à un meilleur aménagement du territoire. Favoriser l’intégration de jeunes médecins qui veulent exercer au sein d’une équipe sur un territoire et avoir une reconnaissance financière de ce travail territorial pour éviter leur paupérisation et redonner des perspectives de carrières.

 

– Donner aux professionnels de santé la possibilité de développer des maisons médicales et structures de petites urgences contribuant à l’amélioration du maillage médical et répondant ainsi aux spécificités de chaque territoire.

 

Proposer aux médecins libéraux des parcours mixtes public/privé par la création d’un nouveau statut de médecin attaché à l’hôpital en renforçant ainsi leur participation aux soins hospitaliers et à l’enseignement en médecine (accueil dans les cabinets et les maisons de santé pluri-professionnelles d’internes en DES de médecine générale voire d’assistants universitaires ; nomination de professeurs de médecine générale). De la même façon, permettre aux médecins hospitaliers d’exercer dans des établissements privés et en ville.

 

– Associer les représentants des professionnels de santé du secteur privé au processus de décision des Agences Régionales de Santé (ARS).

Pour mettre fin à l’intox, je partage !

Partager cette pagePartagerTweeterPartager

Je rejoins
un comité.

Je m'abonne
à la newsletter.

Je fais un
don !