Santé

santé

Tous les Français doivent pouvoir se soigner

Les Français sont pessimistes pour l’avenir d’un système de santé auquel ils sont profondément attachés. Je veux apporter une réponse forte à ces inquiétudes. Car comment se satisfaire d’une situation dans laquelle les déserts médicaux se multiplient, où les urgences sont saturées, où un cadre a une espérance de vie de six ans supérieure à celle d’un ouvrier, où les professionnels de santé se sentent de plus en plus déconsidérés ? Comment accepter que de nombreux Français renoncent à se rendre chez le dentiste ou à porter une prothèse auditive pour des raisons financières ? Comment prétendre qu’il n’y a pas de réforme à mener quand l’assurance maladie est en déficit depuis 1988 et qu’elle a accumulé 120 Md€ de dette depuis 20 ans ?

Je ferai de la prévention une priorité pour que la France ne soit plus à la traîne dans ce domaine et pour que les Français restent en bonne santé le plus longtemps possible. Je prendrai les mesures nécessaires pour que chaque citoyen, où qu’il se trouve sur le territoire, ait accès à des soins de qualité. Je garantirai l’avenir de notre système de santé solidaire en équilibrant enfin les comptes de l’assurance maladie. Je rembourserai mieux les soins encore largement à la charge des assurés, pour combler les trous qui existent dans notre système de protection. Je ferai du secteur de la santé une source d’innovation et un facteur de croissance et de souveraineté nationale.

Je mènerai ces réformes en m’appuyant sur nos valeurs, issues de l’histoire d’une famille politique qui a créé la sécurité sociale, au premier rang desquelles l’universalité de l’assurance maladie. Je préserverai la liberté qui est au cœur de notre système de santé, liberté de choix de son établissement de santé et de son médecin et pour ces derniers, liberté de son lieu d’exercice Je veillerai à ce que liberté et responsabilité aillent de pair, et à ce que personne n’abuse de la générosité de l’assurance maladie. Pour réussir, je m’appuierai sur les idées et l’engagement de tous les acteurs du système de santé car je suis convaincu que la réforme ne réussira que si elle portée par eux. J’organiserai donc des Etats généraux de la santé fin 2017 / début 2018 pour arrêter définitivement les mesures de modernisation de notre système de santé solidaire.

1. Mieux prévenir

  1. Lancer un grand Plan Santé à l’école, débutant dès l’école maternelle et reposant sur l’éducation à la santé des enfants (nutrition, activité physique, sommeil) et sur la prévention des addictions (écran, tabac, alcool, cannabis et autres drogues). Accompagner ce plan d’une revalorisation de la médecine scolaire dont l’importance est décisive pour orienter les comportements sanitaires des enfants et des adolescents.
  2. Rembourser une consultation de prévention tous les deux ans pour tous les Français. Elle sera assurée par le médecin traitant qui verra reconnaître son rôle clé dans le « maintien en bonne santé » de la population. Plus complète, elle durera plus longtemps qu’une consultation moyenne et sera rémunérée en conséquence.

2. Mieux organiser pour mieux soigner

  1. Revoir les formations en santé et la sélection, pour tenir compte des nouveaux besoins de santé publique, de la répartition territoriale et du développement des nouvelles technologies. Dans ce cadre, régionaliser le numerus clausus et les épreuves classantes pour coller aux besoins des territoires en matière de présence médicale.
  2. Combattre les déserts médicaux et réduire les temps d’attente aux urgences en développant les maisons médicales et les structures d’urgences pour les premiers soins. Laisser une grande liberté d’organisation aux professionnels de santé pour créer les structures les plus adaptées.
  3. Garantir une offre de téléconsultation sur tout le territoire à la fin du quinquennat. Dans ce but, permettre un remboursement incitatif des actes de télémédecine par l’assurance maladie qui soit adapté à une prise en charge pluridisciplinaire.
  4. Assurer à chaque Français une prise en charge par la structure la plus adaptée à son besoin médical, au bon moment. Pour cela, accélérer le développement des « parcours de soins », grâce à une meilleure coordination entre médecine hospitalière, médecine libérale et  structures médico-sociales. Mettre en place les outils d’échange d’informations,-en particulier le dossier médical partagé-, facilitant et sécurisant cette coordination.
  5. Engager la recomposition de l’offre hospitalière dans une logique exclusive d’amélioration de la qualité des soins. En matière de santé, la proximité ne garantit pas la qualité car un niveau d’activité minimum est indispensable pour assurer l’expertise des professionnels de santé. Assurer une transparence totale sur la qualité des établissements de santé pour aider les Français à mieux s’orienter dans le système de soins et pour donner aux gestionnaires des repères pour améliorer les performances de leurs établissements.
  6. Abroger l’article 83 de la loi Touraine qui impose l’obligation d’appliquer le tiers payant, pour ne pas alourdir encore davantage les tâches administratives des médecins et leur redonner du temps médical au service des malades.
  7. Donner l’autonomie aux hôpitaux publics pour améliorer leur efficacité et les conditions de travail des personnels hospitaliers. Dans ce but, leur garantir des facilités de gestion en matière de statut des personnels, rémunération, temps de travail et marchés publics.
  8. Transformer les groupements hospitaliers de territoire (GHT) en groupements de santé de territoire (GST) pour les ouvrir au maximum aux cliniques privés et aux médecins libéraux et faciliter ainsi la coopération de tous les professionnels de santé au service des patients.

3. Mieux rembourser

  1. Demander à l’assurance maladie de rembourser la totalité du coût de lunettes de qualité pour tous les enfants de France, pour qu’aucun enfant ne soit handicapé dans sa scolarité parce que sa famille n’a pas les moyens suffisants pour lui acheter une paire de lunettes.
  2. D’ici à 2022, viser un « reste à charge 0 » pour les dépenses de santé les plus coûteuses pour les ménages (optique pour les adultes, prothèses dentaires, audioprothèses et dépassements d’honoraires), grâce à un nouveau partenariat entre la sécurité sociale et les organismes complémentaires. Pour les dépassements, revenir sur le plafonnement du remboursement dans les contrats des complémentaires qui a dégradé les remboursements pour les assurés.
  3. Créer une « Agence de garantie de la couverture solidaire des dépenses de santé » pour veiller à l’amélioration de la prise en charge des dépenses de santé, au meilleur coût pour les assurés. Faire contrôler par l’Agence l’évolution des cotisations des complémentaires, la maîtrise de leur frais de gestion, la clarté des contrats, ainsi que la qualité et la sécurité des prestations remboursées.
  4. Faciliter l’accès des seniors à une assurance complémentaire de qualité en améliorant l’aide à l’acquisition d’une couverture santé (ACS) pour les personnes âgées qui voient leurs dépenses de santé et le coût d’une complémentaire augmenter fortement avec l’âge.

4. Mieux gérer pour garantir l’avenir de l’assurance maladie

  1. Ramener l’assurance maladie à l’équilibre d’ici à 2022 en faisant 20 Md€ d’économies en 5 ans, en luttant contre toutes les sources de « non-qualité » du système de santé : soins redondants ou inutiles, non-observance des prescriptions, maintien en activité d’établissement de faible qualité, mauvaise coordination des soins, recours excessif à l’hôpital, prévention insuffisante, fraudes et abus, bureaucratie excessive.
  2. Renforcer la lutte contre les fraudes et abus en tout genre qui minent notre système d’assurance maladie : utilisation frauduleuse de cartes vitales, arrêts maladies injustifiés, fraudes à la CMU –C, prestations fictives de la part de professionnels de santé, fraude à la tarification dans les établissements de santé… En faire une priorité politique, responsabiliser les caisses d’assurance maladie et augmenter fortement les sanctions.
  3. Supprimer l’aide médicale d’Etat (AME) pour mettre fin à la pression de l’immigration irrégulière sur notre système de santé et redonner confiance à nos concitoyens dans  son équité. Pour les cas d’urgence et les maladies graves ou contagieuses, remplacer l’AME par une dispense de frais de santé strictement contrôlée.

5. Faire de la santé un facteur de souveraineté et de croissance pour la France

  1. Créer un label « Hôpital France » pour valoriser et mieux exporter l’ensemble des savoir-faire hospitaliers français : expertise clinique, formation, compétence dans le domaine du numérique, qualité de gestion.
  2. Renouer avec l’excellence de la recherche pour qu’elle redevienne le fer de lance de l’innovation et faciliter la création de partenariats publics-privés pour donner naissance à des entreprises innovantes dans le secteur de la santé. Encourager fortement la recherche médicale par le renouvellement des plans « autisme », « maladies rares », « cancers » et « maladies neurodégénératives », pour identifier et développer des traitements pour guérir ou prévenir ces maladies.
  3. Conclure un « contrat de mandature » avec les industriels de santé pour leur donner la visibilité nécessaire pour investir et développer leur activité en France. Leur assurer une stabilité fiscale et réglementaire en contrepartie d’engagements sur des objectifs de recherche et de production en France, et d’accès aux traitements au coût le plus juste pour les patients. Faire de la France un leader dans le domaine des «biotechs».
  4. Favoriser une mise à disposition rapide et le remboursement des médicaments innovants pour les malades. Vérifier, dans la durée, l’efficacité de ces médicaments pour être sûr qu’ils apportent bien la valeur promise et que leur prix, souvent élevé, est justifié.

Pour mettre fin à l’intox, je partage !

Partager cette pagePartagerTweeterPartager

Commentaires

  1. Bravo continuez dans cette voie, quand pourrons nous vous voir dans le Var?

    Comment meta

    code postal: 83570
    • Bonjour

      Attenttion les MSP ne sont pas la solution unique.

      Faire émerger à nouveau chez les soignants Liberaux une conscience politique de leur responsabilité de gérer la sante de leur territoire est Une nécessité.

      Plutôt que de favoriser la création des maisons de sante pluridisciplinaire , favoriser la création d’association libérales de proximité chargées d’organiser la sante de leur territoire.

      Ensuite on les mettra en lien avec les hopitaux et les medeci sociaux, mais d’abord leur donner la possibilité d’exister comme entité équipée de facon aussi puissante que le sont les hopitaux et les medicisociaux ( combien de salariés pour administrer ces deux groupes ???? Des centaines.

      Pour les Liberaux : rien

      Comment meta

      code postal: 56410
    • Le système est trop administratif
      La loi HSPT une erreur
      Lisez Chirurgie chronique d’une mort programmée et écoutez mes critques à Sud Radio
      Mardi 18h la responsabilité des politiques pour les déserts médicaux

      Comment meta

      code postal: 78 110
    • Bonjour,
      Je suis plutôt d’accord avec vos propositions, intéressantes certes mais qui oublie l’organisation de la santé, celle qui existe, celle qui prend déjà en charge les patients à domicile, et qui coûte dans tous les cas beaucoup moins cher que toutes les structures avec la même sécurité des soins et la même efficience.
      Vus parlez toujours des médecins, et les autres ? Une infirmière n’a pas vu venir de reconnaissance de ses compétences, de ses prises en charges complexes, de sa disponibilité dans toutes les prises en charge. Son acte de base est à 3.15 € ! SEULES LES INFIRMIÈRES LIBÉRALES ASSURENT LA CONTINUITÉ RÉELLE DES SOINS A H24 ET 7J/7 Les médecins mettent, pendant leurs absences un répondeur : “bonjour, durant mon absence faite le 15” !!!!!! Pourtant, seuls les pharmaciens voient 100 % des patients, et les infirmiers libéraux 90 % des patients dont l’état requiert des soins (le reste c’est les HAD, qui coûtent à la société de 50 à 100 % plus cher!!!!!)

      Comment meta

      code postal: 84800
    • Globalement les principes proposés vont dans le bon sens, mais il faudrait aller nettement plus loin. La France (à l’inverse de la plupart de nos voisins européens) vit sous le système du numérus clausus pour les études médicales. L’institution de ce malthusianisme n’a pas freiné la consommation médicale qui est un fait de société, mais a entrainé la rareté des médecins genéralistes et des spécialistes et a sa part dans la détérioration grave de l’accès aux soins, tout en créant de mauvaises conditions d’exercice de la médecine. Il faut supprimer ce dispositif souvent injuste ( taux différents selon les régions et les années) et revenir à un simple examen (exigeant) des connaissances, de la pratique et des d’aptitudes (y compris un peu de psychologie à l’encontre des malades), pour élargir le recrutement. Le marché se régulera ensuite tout seul, même s’il faut des mesures incitatrices fortes, voire contraignantes, pour pallier aux déserts médicaux . Si nous produisions “trop” de médecins en France, ils iraient exercer hors de nos frontières (ce que font certains déjà, par exemple au Canada) et feraient ainsi rayonner l’excellence française de leur formation.
      Pour les médicaments, prenons exemple sur les Pays-Bas par exemple ( qui a servi de modèle pour Obamacare) et qui est proche du système allemand, où les médicaments courants sont vendus dans le commerce et non en pharmacie et où il existe dans la plupart des communes (la plus petite fait 3500 habitants) des pharmacies municipales publiques ouvertes 24h/24 et 7j/7 jouxtant un cabinet médical également ouvert en permanence. Que je sache, la Hollande est un pays libéral avec un excellent système de santé (voir notations internationales) et un cout médical public bien maitrisé. Il faut aussi arrêter de rembourser les cures “de complaisance” et beaucoup de médicaments de base et centrer la prise en charge par la collectivité sur les médicaments chers et les traitements lourds. Revoir la CMU qui est souvent dévoyée de sa raison d’être.

      Comment meta

      code postal: 73390
    • N oublions pas que l essentiel des dépenses de santé vient de l’hôpital. En cela le retour aux 39h est une bonne idee.
      23€ pour une consultation d’un généraliste ce n’est pas assez, c’est évident augmentons la consultation et rendons,à nouveau, obligatoire les gardes dominicales et nocturnes pour les généralistes cela désengorgera les hôpitaux et permettra des économies.

      Comment meta

      code postal: 83120
    • Une chose simple: Mêmes règles pour tous. Avancer aussi l’argent à l’hopital comme en consultation privée, donner priorités de passage par ordre d’urgence après consultation rapide, et faire payer une somme conséquente à ceux qui ne cotisent pas qui sera remboursé par leur pays (cas du Québec)

      Comment meta

      code postal: 91440
  2. Bravo, toutes ces dispositions sont bonnes pour le maintien d’un service de santé de qualité.
    Prévoir un réseau densifié en ville comme en zone rurale de maisons d’accueil familial pour personnes âgées, adultes handicapés et en suite de soins après hospitalisation serait répondre aux problématiques rencontrées quotidiennement :
    – pour les personnes âgées de GIR 5,4,3 qui préféreraient se retrouver dans une maison d’accueil familial que dans un EHPAD (plus impersonnel et plus coûteux..) ;
    – pour les adultes handicapés -idem- avec en plus des économies importantes pour la collectivité grâce à des coûts bien inférieurs aux institutions ;
    – pour les personnes seules qui sortent d’hôpital et se retrouvent seules à leur domicile avec des soins parfois lourds.

    Comment meta

    code postal: 13530 TRETS
    • Bonjour,

      Pourquoi évoquer des maisons familiales pour l’accueil des personnes âgées. Ces personnes en GIR 4,5 ou 6 seront bien mieux chez elles que chez quelqu’un d’autre.

      Comment meta

      code postal: 91230
      • Comme responsable d’une Fédération d’asso. d’aide à Domicile, il est inhumain de nous considérer comme une entreprise avec pointage modulation du temps de travail etc.
        Quand l’Etat pourra t il prendre en compte les personnes âgées et dépendantes au domicile
        et rémunérer les salariées comme des aides soignantes pour la dépendance? Il est grand temps d’agir. Beaucoup d’emplois dans ce domaine et beaucoup de besoins? Je fais confiance à
        MR François FILLION

        Comment meta

        code postal: 76260
    • Bonjour,

      Chef de service d’une Unité pour Enfants et adolescents Polyhandicapés (oui, il n’y a pas que des adultes handicapés, il y a aussi des enfants), j’espère qu’à l’instar de l’autisme, un plan Polyhandicap sera développé et financé. L’institution se doit de créer un accompagnement de qualité pour ces gamins totalement dépendants, ainsi que du répit pour les familles et j’en sais quelque chose ! Bien cordialement. Bruno Gallon

      Comment meta

      code postal: 74000
      • Bonjour,
        Maman d’un jeune homme polyhandicapé qui va avoir 20 ans, je suis en attente d’un plan “polyhandicap” qui permettrait aux aidants (en général les parents) de trouver une prise en charge adaptée pour leur enfant et d’envisager le futur plus sereinement. A ce jour, les listes d’attente pour un polyhandicapé adulte dans une structure d’ hébergement sont longues et le durée d’attente d’une place de 1 voire 2 ans ….. Le polyhandicap me semble bien souvent oublié par rapport à l’autisme car il bénéficie de peu de médiatisation !
        Au nom de tous les parents qui sont dans la même situation que ma famille, j’espère être entendue par les différents candidats à l’élection présidentielle et en particulier par vous.
        Cordialement
        Christine MOITRIER

        Comment meta

        code postal: 67700
  3. Bonjour,
    Si je suis pour la liberté,je pense que cela passe par la RESPONSABILITE.
    Tout excès est nocif en matière de santé : trop boire, trop manger, trop fumer….
    Pourquoi pas instaurer un “permis à points SANTE”; tout abus devra à être sanctionner par exemple en réduisant ou supprimant les remboursements qui sont à la charge de la société
    Il y a actuellement plus de morts chaque année dus au tabac qu’aux accidents sur la route. Vous trouvez cela normale ….
    Espérant que la notion de RESPONSABILITE sera au coeur des débats
    Cordialement
    Régis de Prévoisin

    Comment meta

    code postal: 50760
    • La responsabilité oui
      La culpabilité non
      Être responsable c’est savoir ce que l’on coûte
      Il serait intéressant de savoir le coût que représente la couverture des petits bobos et peut être rationaliser ces remboursements
      Nous confondons toujours la couverture sociale avec la nécessité d’une soin.
      La sécurité sociale dans le sens solidarité devrait couvrir les cas graves qui sont difficiles à prendre en charge pour tous
      Mais je pense qu’elle ne devrait pas servir à couvrir les rhumes et autres petites maladies
      Je pense qu’il faudrait contrôler les personnes qui vont trop souvent chez le médecin

      Comment meta

      code postal: 95000
    • Tout à fait d’accord avec vous, le droit pour tous à des soins de qualité à pour corollaire le devoir de chacun de ne pas mettre sa santé en péril. Il n’y aura jamais de solution valable sans une responsabilisation de tous les individus

      Comment meta

      code postal: 44500
    • Jej vous rappelle que les addictions sont une pathologie chronique …. dc le permis a points santé es tune hérésie pourvoyeuse de discrimination … `

      Comment meta

      code postal: 97460
  4. J’aimerais rappeler que l’environnement, et notamment le développement des énergies renouvelables et des véhicules électriques, devrait être un axe de développement pour la France et donc un axe de la campagne de M. Fillon.

    La croissance verte est tout à fait envisageable économiquement à condition d’avoir des leaders politiques courageux.

    J’invite M. Fillon à se démarquer de ses camarades de droite. Son programme économique est le meilleur pour 2017 et ses propositions pour l’éducation sont convaincantes. Reste maintenant à travailler l’aspect sur la transition énergétique.

    Un plan quinquennal énergétique devrait être mis en place, avec pour objectif 100 % de l’énergie produite en France décarbonnée en 2022 (on en est à 94 % aujourd’hui). Cela passe par le développement des énergies renouvelables ainsi que le maintient de la production nucléaire à un niveau important.

    Une taxe carbone doit également être mise en place de manière à inciter les plus gros pollueurs à passer aux énergies vertes.

    J’espère pouvoir provoquer le débat de l’écologie à droite, car l’écologie telle que comprise par la gauche est une écologie punitive (des taxes et encore des taxes), alors qu’une écologie portée sur le développement économique est censée et pleine d’avenir.

    Les énergies renouvelables sont notre avenir (avec la fusion nucléaire), il faut s’y mettre le plus tôt possible, de toute façon on n’aura pas le choix. C’est une question de courage.

    F.P., 19 ans, étudiant.

    Comment meta

    code postal: 85300
    • Totalement d’accord avec vous !

      La santé passe avant toute chose par un environnement favorable à la santé. Or, la France qui est un pays de la gastronomie et du bon vivre est tuée par la malbouffe et la préservation d’un système polluant.

      – le volet sur le parcours de soin, c’est juste dire ce qui existe déjà et qui s’appelle “loi HPST”…
      – le volet sur les 39h à l’hôpital est une ABERRATION de personnes qui n’ont jamais travaillé là bas ! Le soucis, c’est pas les 35H, c’est qu’il n’y a pas assez de personnel -infirmier notamment. Et va dire à un chirurgien qu’il doit opérer en étant ultra fatigué… super pour les patients !!!
      – quand à supprimer le tiers-payant, mais pourquoi ? C’est un système qui fonctionne en France ! Même Obama a risqué sa carrière pour le mettre en place… C’est justement un bienfait permettant l’accès aux soins des plus pauvres, notamment des personnes âgées.
      – la règle d’or sur l’assurance maladie, je me marre : peut-être faudrait-il commencer que les cotisations de l’Assurance Maladie arrivent et ne soient pas détournées…
      – l’assurance de santé privé à l’américaine, on voit ce que ça donne aux USA : un système à 2 vitesses où les patients middleclass se retrouvent éloignés du soin. Une HONTE !!! D’où l’instauration là-bas du tiers-payant généralisé…
      – l’hôtel hospitalier pour les patients m’a fait beaucoup rire : irréalisable !

      Comment meta

      code postal: 80000
    • Tout à fait d’accord avec toi, F.P, il manque le volet écologie dans le programme de M Fillon. Dommage.
      Je proposerai le mien.

      Bien à vous.

      Comment meta

      code postal: 73110
    • OUI c’est vrai. J’ajouterai que les politiques verts ne font pas grand chose en la matière sinon que s’intégrer dans la politique et nous créer des taxes supplémentaires !!! encore un ministère à supprimer….parce que la pollution est encore plus importante depuis qu’ils existent !!!! alors à quoi ils servent ???? encore des postes chers payés….

      Comment meta

      code postal: 33400
  5. Bonjour,
    -est-il indispensable que les maires soient les présidents des conseils d’administration des hôpitaux situés dans leurs communes? Ils n’ont pas “forcement” cette compétence, privilégient l’emploi plutôt que l’équilibre budgétaire.
    – le filière chimio dégage des marges bénéficiaires très confortables, plus de 20%, il est peut-être nécessaire d’en analyser les raisons.

    Comment meta

    code postal: 56930
  6. Bonjour,

    Pour la très grande majorité des personnes âgées, intégrer une maison de retraite / EHPAD est un déchirement (surtout quand il faut vendre sa maison pour payer le loyer de la maison de retraite).

    Nous devons permettre à tous ceux qui le souhaitent de rester chez eux en aménageant un réseau de soins et aide à domicile performant.
    Aujourd’hui, en IDF en particulier, il est difficile d’être pris en charge par un SSIAD faute de places (places limitées par ARS) ou par une IDE libérale (qui le plus souvent gère les soins délégués mais n’a pas le temps d’assurer le nursing). De plus, les services d’aide à domicile éprouvent également des difficultés importantes pour recruter du personnel en nombre suffisant (emplois peu ou pas valorisé, temps partiels, etc…).

    Il faut réserver l’entrée en institution (EHPAD) aux personnes âgées dont l’état de santé ne permet plus une prise en charge adéquate à domicile.

    Comment meta

    code postal: 91230
  7. Il ne faut pas se voiler la face par rapport à la rénumération des médecins libéraux.
    Ceux ci gèrent une micro entreprise par rapport à des charges représentant 8 mois de travail sur 12.
    Une entreprise dépose son bilan lorsqu’elle n’est pas rentable.
    La moyenne horaire est de 4 à 6 patients selon les praticiens.
    Ce temps minimal réservé aux patients ne permet plus un diagnostic de qualité et entraine sournoisement la multiplication des consultations pour avis aprés prescription d’examens complémentaires biologiques ou actes de spécialiste.
    Par la multiplication des examens souvent inutiles, le prix du juste diagnostics est plus élevé que si le médecin prenait le temps de voir 2 à 3 patients / heure avec un interrogatoire et un examen clinique dans la serenité !

    Comment meta

    code postal: 41100
  8. Le médecine libérale ne remplit pas ses engagements. Ceci est dû à la pénurie de médecins depuis le numérus clausus instauré en 1971 qui de surcroit sélectionne sur des capacités purement de mémoire ou matheuses. Il n’y a plus aucune déontologie. Mon médecin – j’ai dû en changer- me disait qu’il n’avait que 10 minutes à m’accorder et que je ne devais le consulter que pour une seule pathologie à la fois. Il ne prenait jamais la tension ni n’auscultait. Il n’y a aucune garde le week end, même quand ils sont une plus d’une dizaine de praticiens dans un bourg de 5000h et les services d’urgence sont à 30 km. Les ex dispensaires étaient idéaux. Ils regroupaient diverses pathologies, les soins d’Urgence et la médecine remplissait son rôle de soins de proximité de manière particulièrement compétente, sans être une entreprise lucrative, ce qu’est devenue la médecine privée (Hors Hôpitaux) et quelques rares médecins.Ces dispensaires allégeaient la lourde tâche qui incombe désormais aux Hopitaux et à leurs services d’Urgence débordés.

    Comment meta

    code postal: 30000
    • La consultation est payée 23€. Le médecin ne peut consacrer que 10 mn à ce tarif. Il a des charges importantes.

      Pour la remarque sur l’hospitalisation privée : les “cliniques à but lucratifs” permette de faire le meme soin que l’hôpital public en générant 40% d’économie. Par exemple une appendicite ne coute que 2000€ à la sécurité sociale en privée et 2800€ si la meme appendicite est faite en hôpital public. N’importe quel gestionnaire censé enverra tous les patients en clinique…

      Comment meta

      code postal: 69660
  9. Le système de santé français confie au privé l’essentiel des soins de première nécessité. La tendance est que la médecine se comporte comme un secteur d’activité à part entière ; (i) localisation dans les zones au potentiel le plus important, (ii) maximisation de la marge en orientant les cas les plus difficile vers l’hôpital public et en limitant le nombre d’acte par consultation et (iii)fidélisation de la clientèle par prescription marketing (vous prendrez bien des anti-biotique?).

    Bref, le privé n’a bien entendu qu’un intérêt; celui de vous garder malade le plus longtemps possible. La médecine est un secteur d’activité régalien et devrait être nationalisé. Ce qui resterait totalement privé n’est pas un problème mais serait privé des financements de la sécurité sociale. Il faut absolument arrêter la gabegie qu’est la médecine libérale en France. Et c’est un grand libéral smithien qui vous le dit.

    Comment meta

    code postal: 75020
    • Vous devriez écrire cela @LeQuotidienDuMedecin.fr …juste pour connaître la réalité de vos arguments!
      Tenez-moi au courant, Merci

      Comment meta

      code postal: 17200
  10. Vous n’abordez pas le problème du numérus clausus. Pourquoi tant d’hypocrisie? On a un numerus clausus inadapté aux besoins en médecins en France et on préfère faire venir des médecins d’autres pays plutôt que d’intégrer un plus grand nombre d’étudiants français en médecine. Je trouve cela honteux!
    On me répond qu’il n’y a pas assez de place dans les hôpitaux pour accueillir tous les étudiants en médecine dont on aurait besoin. Sachant qu’on manque de médecins dans les campagnes, que les médecins préfèrent s’installer en ville, que les études de médecine se font par alternance (formation pratique en hôpital, formation théorique en fac) pourquoi ne pas étendre la formation pratique aux zones rurales c’est à dire au lieu d’aller en hôpital, l’étudiant irait chez un médecin ou dans un centre médical en zone rurale?

    D’autre part, la sélection pour l’entrée en médecine se fait uniquement sur les aptitudes scientifiques et sur la mémoire et non sur le côté humain et psychologique, la capacité de raisonnement, si bien qu’on a au final des médecins qui ne sont que “des plombiers” (ils réparent les tuyauteries de notre corps) et non des personnes préparés aux problèmes humains, philosophiques, éthiques qui se posent en médecine; ils leur manquent une dimension. Certes la médecine est une science scientifique mais elle est plus que cela.
    Autrefois les médecins étaient souvent issus de la filière philo et non de la filière math élém.
    Les concours pour l’entrée dans certains métiers de santé ont une partie basée sur l’évaluation des capacités humaines des candidats et c’est tant mieux.

    Comment meta

    code postal: 64000
    • Votre proposition est très adaptée . Le numérus closus tel qu’il est est un gachis.Le nombre de places dans les hôpitaux est un faux problème, dans d’autres pays il y a un étudiant pour 2 malades , ils les accompagnent dans tous les examens complémentaires.
      On refuse à nos enfants la possibilité de réaliser leur rève d’être médecin et on importe des médecins qui n’ont pas eu les mêmes rigueurs de sélection.

      Comment meta

      code postal: 69510
  11. Tout le monde n’a pas les moyens d’avancer les dépenses de soin et consultations chez un médecin ou autres le tiers payant est une bonne solution il suffit que les organismes mutualistes fassent leurs travail sérieusement pour pas allonger les délais de remboursements auprès de ceux-ci
    Favoriser les soins a domiciles pour les personnes âgées seraient moins couteux pour celles -ci que les maisons de retraite pour certaines à la limite de l’insulte et de la dignité d’accompagnement de fin de vie de nos ainés(es)
    Suppression de l’AME et de la CMU et ACS pour les non français (il veulent venir en France donc il assument comme le font souvent nos concitoyens quand il décident de vivre à l’étranger ce sont des aides sociales camouflées (qui souvent favorisent un trafic de médicament revendu a l’étranger voir en France des reventes de medicaments donc danger pour les individus

    Comment meta

    code postal: 79100
  12. Il faut absolument que François Fillon soit élu et il ne pourra pas l’être qu’avec des mesures impopulaires.
    -le tiers payant est très populaire chez les patients et, quoiqu’en disent les syndicats de médecin, chez les médecins aussi pour la permanence des soins (les visites de nuit sont très chères), pour les visites chez les personnes âgées, pour les 100%, car c’est la certitude d’être payé sans avoir des tas de papiers à envoyer
    -S’il est une mesure impopulaire par excellence c’est bien l’obligation de substitution par les médicaments génériques. Il faut revenir sur cette mesure(dont l’annonce est susceptible de remonter d’un coup les sondages) en appliquant plus fermement une limitation du prix selon le volume vendu et en redonnant une marge au pharmacien,( qui ne peut plus se rattraper sur la parapharmacie comme dans le temps du fait de la concurrence des grandes surfaces), par exemple en augmentant à son profit le prix de vieux médicaments très prescrits et très peu chers, en lui permettant de revendre à son profit des médicaments non utilisés (qui seraient jetés et dont la récupération et le reconditionnement à échelle industrielle ne serait pas rentable).
    -Nos concitoyens sont très attachés à cette impression de médecine gratuite, spécialement les personnes âgées, pour la quelle ils vont payer très cher des mutuelles qui, du fait de l’ALD(100% pour les maladies graves), leur coûteront bien plus cher qu’elles ne rembourseront. En outre ,nombre d’entre elles ne servent qu’à recaser des permanents des partis ou des syndicats de gauche avec un pouvoir de nuisance illustré par la très aggressive campagne (avec force journeaux sur papier glacé distribués à des milliers d’exemplaires) qu’elles ont mené pendant l’hivers 2011 (à quelques mois de la présidentielle) contre le gouvernement de Nicolas Sarkozy et François Fillon parce qu’on leur demandait une contribution au renflouement de la sécu. Tout cet argent gaspillé dans les mutuelles inutiles serait mieux utilisé comme contribution obligatoire à la Sécu, mais … ça ne serait pas libéral!
    -il faut admettre que le logiciel libéral ne marche pas pour la santé (ou doit être revisité) car la médecine n’est pas décidée comme un objet de consommation mais prescrite.

    Comment meta

    code postal: 22160
  13. Monsieur Fillon merci de préciser votre action sur la régulation de mutuelle en France. En effet après l’application du contrat d’accès aux soins début 2016, les mutuelles ont décidé avec l’aval de l’État de diminuer les garanties données à leur adherents alors que les cotisations sont restées au même prix. Inacceptable pour les patients et est ce bien Legal de diminuer les garantis sans baisser le prix de la cotisation? L’État a rendu obligatoire la mutuelle dans les entreprises financé en partie par les entreprises elles-mêmes ce qui a fait bondir Le chiffre d’affaires des mutuelles et également pour éviter une fuite des cotisants. Les principaux perdants dans cette affaire sont les retraités et les patients à revenu moyen qui ne sont plus capable de s’assurer convenablement pour une prise en charge souhaitée dans le secteur libéral.

    Comment meta

    code postal: 59200
  14. Proposition citoyenne:

    Conformément aux engagements ONU (signés par la FRANCE) de mettre fin au SIDA mondial d’ici à 2030:

    ==> Faire un test “massif” et ponctuel des 70 millions de Français sans aucune distinction pour VIH, syphilis, hépatite et autres MST… Toute personne qui ne voudrait pas faire le test obligatoire et programmé = pénal.

    Avec 1 Milliard d’euro on identifierait enfin l’ensemble des personnes à risque.

    ==> Forcer d’un élan commun l’ensemble de l’EUROPE à procéder à ce test sur la même période (demander financement Europe)

    … On serait enfin débarrassé (à grande échelle) de tous ses fléaux que l’on peut contrôler…

    Comment meta

    code postal: 33000
  15. Je n’est pas trouvé de projet en matière de prévention et en matière de santé environnementale. Quand les exemples se multiplient de l’impact de l’environnement sur la santé, vous posez d’une part votre projet “environnement” qui parle d’eau et d’énergie et la santé où vous parlez de “soins”,mais la santé c’est le stade avant, avant l’accès aux soins, avant le problème de désert medicaux et de remboursement. ….comment faire pour que nos citoyens restent en bonne santé, et évoluent dans un environnement favorable à leur état de santé.?
    Pourquoi ne pas afficher la santé environnementale comme une politique de prévention ?

    Comment meta

    code postal: 71260
  16. Bonsoir,

    Je viens de lire les 16 pages de constats et de propositions sur la santé.
    La santé est un enjeu majeur, pour les citoyens, pour les personnels de santé et pour les entreprises pharmaceutiques.

    Au – delà de ce qui a déjà été évoqué dans ces propositions (qui me semblent de bonnes idées concrètes), je note quatre points : formation continue, ouverture à d’autres médecines, BRSS et innovation technique.

    – la formation continue des personnels de santé : même si c’est évoqué dans les 16 pages, je ne suis pas sur d’avoir compris qui pilotera et qui réalisera ces formations. Est – ce les entreprises pharmaceutiques, avec le risque éventuel et dans des cas extrêmes le risque d’un autre scandale (Isoméride…) ? Pourquoi ne pas confier l’organisation – sous pilotage et contrôle des ARS ou de l’AHS (?), cette formation à des CHU spécifiés, permettant éventuellement de mélanger étudiants et médecins confirmés sur des thèmes précis, et en invitant à ces sessions de formation les acteurs industriels concernés ? L’innovation technologique et les avancées médicales sont tellement importantes qu’une formation continue plus soutenue et surtout auprès d’un plus grand nombre de médecins et praticiens serait bénéfique.

    – Ouverture d’esprit à d’autres médecines et BRSS : Certaines techniques médicales ont été récemment admises (ostéopathie…) et acceptées, mais ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale alors qu’elles peuvent être efficaces (il n’y a pas par exemple de taux de BRSS pour un ostéopathe qui n’est pas médecin). Je connais plusieurs personnes souffrants de migraines importantes qui n’ont pas pu être soignées de façon pérenne et efficace avec des médicaments. Elles suivaient en effet des traitements sans succès. C’est plutôt un ostéopathe qui a réussi à les en libérer en une seule séance(travail sur les os du crâne et sur les fontanelles…). Mais il n’était pas médecin…De même, il serait intéressant et peut – être fructueux que le HAS et les CHU s’intéressent à d’autres pratiques médicales (médecine chinoise, acupuncture, huiles essentielles…)pour regarder comment les intégrer éventuellement dans le cursus de formation. L’acupuncture est issue de la médecin chinoise millénaire qui regarde l’homme dans sa globalité et dans son ensemble, à l’inverse de la médecine occidentale qui est plutôt cloisonnée (cardiologie, pneumologie, psychiatrie…). Il y a peut – être des pistes de traitements plus efficaces pour les personnes et pour les comptes de la Sécurité Sociale.

    – BRSS : Comment expliquer que les cures thermales sont remboursés à des taux importants (en BRSS) alors que les frais dentaires sont si mal remboursées par la Sécurité Sociale ? Il serait ainsi plus utiles de mieux rembourser les frais dentaires. En effet, une mauvaise dentition mal soignée peut entraîner sur le long terme des maux d’estomac, d’intestin….
    Il semble important, dans un souci d’équité pour les citoyens, de revoir les taux de BRSS selon les enjeux et les risques à l’aune des techniques médicales, des problèmes de santé d’aujourd’hui et non de 1945.

    – Innovation technologique : les innovations techniques vont permettre de mieux guérir les personnes. Mais comment faire accepter ces innovations à la fois par les praticiens et par les patients, dans un pays où Pasteur a dû se battre pour montrer – à plusieurs reprises – l’efficacité et la pertinence du vaccin contre la rage et de toutes les découvertes qu’il a faites ?

    Bonne soirée

    Comment meta

    code postal: 78000
  17. Mr FILLON s’attaquera-t’il aux abus de l’industrie pharmaceutique ou courbera-t’il l’échine devant elle?
    Une façon très simple de faire des économies est de réduire un maximum l’usage de tous ces médicaments qui ne soignent pas mais maintiennent le patient dans un état de dépendance, tel un drogué.

    Comment meta

    code postal: 72600
  18. bonjour,
    je rappelle que les fonctionnaires travaillent 35h et sont rémunérés 39 ; 32h30 pour le personnel de nuit et également payés 39.

    Comment meta

    code postal: 59570
  19. quelle est votre position sur la fin de vie “le droit de mourir dans la dignité” merci de votre reponse L.M.

    Comment meta

    code postal: 46220
  20. il faut veiller à maintenir le financement des soins par les cotisations sociales. Depuis des années, on voit fleurir des mutuelles innombrables, qui peuvent augmenter leurs cotisations comme bon leur semble, et dans le même temps, les déremboursements de la “sécu” sont de plus en plus importants (ce qui équivaut à une augmentation réelle puisque moins de services pour le même prix). Au total, on essaie de cacher une hausse réelle et importante du coût des soins et la multiplication des mutuelles (on en voit une nouvelle tous les jours) indique bien que c’est devenu une activité lucrative. Il faudra bien arriver à canaliser ces transferts qui se font au détriment des patients. Ceci dit d’accord pour la fin de tiers payants (il n’y a que Mr Hollande pour dire que c’est l’état qui paie et que cela ne coûte rien)et il faut trouver un moyen de pénaliser les patients qui abusent du système en multipliant soins inutiles et analyses de confort. Même chose pour les urgences où il faut que les patients qui viennent pour des soins qui ne le sont pas, soient pénalisés par un reste à à charge dissuasif (c’était le rôle des dispensaires supprimés à torts).

    Comment meta

    code postal: 30670
  21. Bonjour,

    La proposition de focaliser l’assurance maladie pour les infections longues durée uniquement est-elle de nature à faire baisser le montant de la cotisation sécurité sociale ?
    Les maladies longues durée due au tabac, alcool, pathologies liées à l’usage de drogues, seront prises en charges par la collectivité alors que les patients, plus âgés de surcroît, se verront augmenter (très sensiblement ? + 76% selon la mutualité ) les cotisations des mutuelles? Quel candidat aura le courage de changer les règles: fumeurs, drogués, alcooliques, supportent seuls les frais de leur addiction ?
    Il est temps également de faire le point sur la CMU, les absences de médecins les week-end en urgence (pas d’autres solutions),.. les délais pour obtenir des rendez-vous chez les spécialistes qui augmentent…
    Ça laisse à réfléchir.
    Mérite d’être éclairci lors du prochain débat, …

    Comment meta

    code postal: 78950
  22. Bonjour.
    Je suis infirmière et désolée de subir la pénurie d’ infirmières dramatique.
    Pourquoi ne pas laisser 10% dès soins ã la charge des fumeurs et alcooliques . Ils coûtent une fortune. Pourquoi ne pas demander aux patients s’ ils ont besoin de médicaments. Après le décès de ma mère j’ ai trouve dans ses placards des dizaines de boîtes neuves. Je les ai apportées åu CHU . Il y en avait pour plus de mille euro. Plusieurs amis constatent la même chose chez les personnes âgées. Ils entassent les anti douleurs. Pour ne pas manquer.
    C’ est humain mais cela coûte cher !
    Posons NOUS les bonnes questions. Mais par pitié ne supprimez plus de postes d’ infirmières qui agonisent.
    Merci pour elles mais pour vous surtout , un jour vous serez hospitalisé . Tous !

    Comment meta

    code postal: 14210
  23. Des économies sur la santé quelques suggestions :
    Le médecins vous donne un traitement pour 20 jours , hors le conditionnement contient 30 cachets , donc 10 cachets partent à la poubelle solution : donner le nombre exact de médicaments pour le traitement.
    A l’hôpital bien souvent vous rentrez avec des examens biologiques et des radiographies réalisées en ville , et on vous les refait à l’hôpital .
    Vous êtes hospitalisés à 14 h vous remplacez un patient qui vient de sortir le même jour vers 13h l’ hôpital compte la journée aux deux patients .
    voilà quelques millions d’économies réalisables .
    Il faut que l’assurance maladie perdure car sinon on va passer à une assurance privée qui aura pour conséquence une médecine de riche et une médecine de pauvre .
    Rétablir les dispensaires seraient une bonne chose cela soulagerait les urgences .

    Comment meta

    code postal: 29100
  24. Bonsoir,

    Le problème de la prénurie de médecins n’est pas principalement liée au numerus clausus, mais au fait de la libre installation des médecins. Une étude montre qu’il y a autant de densité de médecins généralistes par habitant qu’en 1980. Le problème est qu’ils vont tous sur Paris ou sur les côtes maritimes. L’augmentation du numerus clausus n’est pas la solution miracle. Il faut une répartition homogène imposée !
    Les pharmaciens n’ont aucun problème de maillage car ils ont une règle de répartition. Les installations sont bloquées et chacun prend la suite d’un autre.
    Imposez enfin la même chose aux médecins !!! Arrêtez de les traiter comme des rois auxquels on accorde tout !
    Revalorisez la profession de médecin généraliste, qui est la parent pauvre de la médecine.

    Et arrêtez de faire des économies de santé en baissnt le prix des médicaments Cette mesure induit des ruptures de médicaments de plus en plus fréquentes car les industriels n’ont plus aucun intérêt à vendre leurs médicaments chez nous.

    J’espère que les français éliront un président qui saura améliorer le quotidien de chacun car la vie devient bien morose dans notre pays.

    Comment meta

    code postal: 72000
    • Le problème du numerus clausus était prevu il ya 25 ans car quand j’ai terminé mes études de médecine mes profs de santé publique nous avait déjà annonce qu’avec le numerus clausus il ya aurait une pénurie de médecin entre 2010 et 2020.nous sommes en plein dedans…
      J’adhère egalement au fait que ce concours de 1ère année ne nous garantis pas les meilleurs médecins car la sélection ce fait sur quasi aucun domaine nécessaire a un bon médecin.
      La dessus vient ce rajouter l’évolution societale.la médecine c’est féminisée a 60-70%. Hors ce n’est pas être mysogine que de constater qu’un nombre non négligeable de consœur exerceront à temps partiel,resteront remplaçante voir arrêterons leur activité.
      Dans le même ordre d’idée,les jeunes collegues ne veulent plus travailler jusqu’à 21h comme les plus anciens et non pas de goût pour l’exercice libéral (on ne leur facilite pas les choses avec de nombreux obstacles administratifs,une rémunération a l’acte peu motivante et une demande qui implique des consultations à la chaîne).
      Enfin le mépris de mme Touraine et sa loi ou aucun des vrai probleme n’est traité et ou la profession a été traité avec mépris fait qu’un nombre important de confrère entre 60 et 65 ans ont précipité leur départ en retraite.
      Ils ne sont pas remplacé et les autre médecins generaliste ayant une conscience professionnelle ne prenne plus de nouveau patient.
      Les déserts medicaux sont même dans les grandes villes aujourd’hui.
      Enfin l’ECN de fin d’étude selectionne les discipline qu exerceront les jeunes médecin au 3/4 par l’échec et la encore ni sur le talent,ni sur la motivation.
      Une réforme de la santé est complexe et ne donnera ces fruit qu’au delà d’un quinquennat .il faut réformer l’ensemble des études médicales.
      Il faut faire de vrai choix de financement car manifestement l’état n’a plus les moyens de financer la santé des français à son juste prix.
      Mr Fillon votre vision globale va dans le bon sens mais il faudra avoir le courage de tous mettre à plat de façon objective l’état des lieux de la santé et de faire des choix pour le long terme en considérant les citoyens comme des adultes responsables capables d’entendre la vérité .

      Comment meta

      code postal: 78990
  25. Si on laisse les complémentaires santé prendre en charge les soins qui ne relèvent pas d’une grave pathologie, cela va engendrer une augmentation conséquente des cotisations des mutuelles . Celles ci étant déjà tres lourdes pour les retraités et augmentent en plus avec l’âge car les mutuelles ne jouent pas la solidarité entre générations. Et comme on a toujours des revenus trop élevés pour bénéficier de l’aide que vous prévoyez. Consequence baisse de nos revenus.

    Dommage sinon l’ensemble de votre programme me convient

    Comment meta

    code postal: 13011

Vous aussi, laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bravo continuez dans cette voie, quand pourrons nous vous voir dans le Var?

    Comment meta

    code postal: 83570
    • Bonjour

      Attenttion les MSP ne sont pas la solution unique.

      Faire émerger à nouveau chez les soignants Liberaux une conscience politique de leur responsabilité de gérer la sante de leur territoire est Une nécessité.

      Plutôt que de favoriser la création des maisons de sante pluridisciplinaire , favoriser la création d’association libérales de proximité chargées d’organiser la sante de leur territoire.

      Ensuite on les mettra en lien avec les hopitaux et les medeci sociaux, mais d’abord leur donner la possibilité d’exister comme entité équipée de facon aussi puissante que le sont les hopitaux et les medicisociaux ( combien de salariés pour administrer ces deux groupes ???? Des centaines.

      Pour les Liberaux : rien

      Comment meta

      code postal: 56410
    • Le système est trop administratif
      La loi HSPT une erreur
      Lisez Chirurgie chronique d’une mort programmée et écoutez mes critques à Sud Radio
      Mardi 18h la responsabilité des politiques pour les déserts médicaux

      Comment meta

      code postal: 78 110
    • Bonjour,
      Je suis plutôt d’accord avec vos propositions, intéressantes certes mais qui oublie l’organisation de la santé, celle qui existe, celle qui prend déjà en charge les patients à domicile, et qui coûte dans tous les cas beaucoup moins cher que toutes les structures avec la même sécurité des soins et la même efficience.
      Vus parlez toujours des médecins, et les autres ? Une infirmière n’a pas vu venir de reconnaissance de ses compétences, de ses prises en charges complexes, de sa disponibilité dans toutes les prises en charge. Son acte de base est à 3.15 € ! SEULES LES INFIRMIÈRES LIBÉRALES ASSURENT LA CONTINUITÉ RÉELLE DES SOINS A H24 ET 7J/7 Les médecins mettent, pendant leurs absences un répondeur : “bonjour, durant mon absence faite le 15” !!!!!! Pourtant, seuls les pharmaciens voient 100 % des patients, et les infirmiers libéraux 90 % des patients dont l’état requiert des soins (le reste c’est les HAD, qui coûtent à la société de 50 à 100 % plus cher!!!!!)

      Comment meta

      code postal: 84800
    • Globalement les principes proposés vont dans le bon sens, mais il faudrait aller nettement plus loin. La France (à l’inverse de la plupart de nos voisins européens) vit sous le système du numérus clausus pour les études médicales. L’institution de ce malthusianisme n’a pas freiné la consommation médicale qui est un fait de société, mais a entrainé la rareté des médecins genéralistes et des spécialistes et a sa part dans la détérioration grave de l’accès aux soins, tout en créant de mauvaises conditions d’exercice de la médecine. Il faut supprimer ce dispositif souvent injuste ( taux différents selon les régions et les années) et revenir à un simple examen (exigeant) des connaissances, de la pratique et des d’aptitudes (y compris un peu de psychologie à l’encontre des malades), pour élargir le recrutement. Le marché se régulera ensuite tout seul, même s’il faut des mesures incitatrices fortes, voire contraignantes, pour pallier aux déserts médicaux . Si nous produisions “trop” de médecins en France, ils iraient exercer hors de nos frontières (ce que font certains déjà, par exemple au Canada) et feraient ainsi rayonner l’excellence française de leur formation.
      Pour les médicaments, prenons exemple sur les Pays-Bas par exemple ( qui a servi de modèle pour Obamacare) et qui est proche du système allemand, où les médicaments courants sont vendus dans le commerce et non en pharmacie et où il existe dans la plupart des communes (la plus petite fait 3500 habitants) des pharmacies municipales publiques ouvertes 24h/24 et 7j/7 jouxtant un cabinet médical également ouvert en permanence. Que je sache, la Hollande est un pays libéral avec un excellent système de santé (voir notations internationales) et un cout médical public bien maitrisé. Il faut aussi arrêter de rembourser les cures “de complaisance” et beaucoup de médicaments de base et centrer la prise en charge par la collectivité sur les médicaments chers et les traitements lourds. Revoir la CMU qui est souvent dévoyée de sa raison d’être.

      Comment meta

      code postal: 73390
    • N oublions pas que l essentiel des dépenses de santé vient de l’hôpital. En cela le retour aux 39h est une bonne idee.
      23€ pour une consultation d’un généraliste ce n’est pas assez, c’est évident augmentons la consultation et rendons,à nouveau, obligatoire les gardes dominicales et nocturnes pour les généralistes cela désengorgera les hôpitaux et permettra des économies.

      Comment meta

      code postal: 83120
    • Une chose simple: Mêmes règles pour tous. Avancer aussi l’argent à l’hopital comme en consultation privée, donner priorités de passage par ordre d’urgence après consultation rapide, et faire payer une somme conséquente à ceux qui ne cotisent pas qui sera remboursé par leur pays (cas du Québec)

      Comment meta

      code postal: 91440
  2. Bravo, toutes ces dispositions sont bonnes pour le maintien d’un service de santé de qualité.
    Prévoir un réseau densifié en ville comme en zone rurale de maisons d’accueil familial pour personnes âgées, adultes handicapés et en suite de soins après hospitalisation serait répondre aux problématiques rencontrées quotidiennement :
    – pour les personnes âgées de GIR 5,4,3 qui préféreraient se retrouver dans une maison d’accueil familial que dans un EHPAD (plus impersonnel et plus coûteux..) ;
    – pour les adultes handicapés -idem- avec en plus des économies importantes pour la collectivité grâce à des coûts bien inférieurs aux institutions ;
    – pour les personnes seules qui sortent d’hôpital et se retrouvent seules à leur domicile avec des soins parfois lourds.

    Comment meta

    code postal: 13530 TRETS
    • Bonjour,

      Pourquoi évoquer des maisons familiales pour l’accueil des personnes âgées. Ces personnes en GIR 4,5 ou 6 seront bien mieux chez elles que chez quelqu’un d’autre.

      Comment meta

      code postal: 91230
      • Comme responsable d’une Fédération d’asso. d’aide à Domicile, il est inhumain de nous considérer comme une entreprise avec pointage modulation du temps de travail etc.
        Quand l’Etat pourra t il prendre en compte les personnes âgées et dépendantes au domicile
        et rémunérer les salariées comme des aides soignantes pour la dépendance? Il est grand temps d’agir. Beaucoup d’emplois dans ce domaine et beaucoup de besoins? Je fais confiance à
        MR François FILLION

        Comment meta

        code postal: 76260
    • Bonjour,

      Chef de service d’une Unité pour Enfants et adolescents Polyhandicapés (oui, il n’y a pas que des adultes handicapés, il y a aussi des enfants), j’espère qu’à l’instar de l’autisme, un plan Polyhandicap sera développé et financé. L’institution se doit de créer un accompagnement de qualité pour ces gamins totalement dépendants, ainsi que du répit pour les familles et j’en sais quelque chose ! Bien cordialement. Bruno Gallon

      Comment meta

      code postal: 74000
      • Bonjour,
        Maman d’un jeune homme polyhandicapé qui va avoir 20 ans, je suis en attente d’un plan “polyhandicap” qui permettrait aux aidants (en général les parents) de trouver une prise en charge adaptée pour leur enfant et d’envisager le futur plus sereinement. A ce jour, les listes d’attente pour un polyhandicapé adulte dans une structure d’ hébergement sont longues et le durée d’attente d’une place de 1 voire 2 ans ….. Le polyhandicap me semble bien souvent oublié par rapport à l’autisme car il bénéficie de peu de médiatisation !
        Au nom de tous les parents qui sont dans la même situation que ma famille, j’espère être entendue par les différents candidats à l’élection présidentielle et en particulier par vous.
        Cordialement
        Christine MOITRIER

        Comment meta

        code postal: 67700
  3. Bonjour,
    Si je suis pour la liberté,je pense que cela passe par la RESPONSABILITE.
    Tout excès est nocif en matière de santé : trop boire, trop manger, trop fumer….
    Pourquoi pas instaurer un “permis à points SANTE”; tout abus devra à être sanctionner par exemple en réduisant ou supprimant les remboursements qui sont à la charge de la société
    Il y a actuellement plus de morts chaque année dus au tabac qu’aux accidents sur la route. Vous trouvez cela normale ….
    Espérant que la notion de RESPONSABILITE sera au coeur des débats
    Cordialement
    Régis de Prévoisin

    Comment meta

    code postal: 50760
    • La responsabilité oui
      La culpabilité non
      Être responsable c’est savoir ce que l’on coûte
      Il serait intéressant de savoir le coût que représente la couverture des petits bobos et peut être rationaliser ces remboursements
      Nous confondons toujours la couverture sociale avec la nécessité d’une soin.
      La sécurité sociale dans le sens solidarité devrait couvrir les cas graves qui sont difficiles à prendre en charge pour tous
      Mais je pense qu’elle ne devrait pas servir à couvrir les rhumes et autres petites maladies
      Je pense qu’il faudrait contrôler les personnes qui vont trop souvent chez le médecin

      Comment meta

      code postal: 95000
    • Tout à fait d’accord avec vous, le droit pour tous à des soins de qualité à pour corollaire le devoir de chacun de ne pas mettre sa santé en péril. Il n’y aura jamais de solution valable sans une responsabilisation de tous les individus

      Comment meta

      code postal: 44500
    • Jej vous rappelle que les addictions sont une pathologie chronique …. dc le permis a points santé es tune hérésie pourvoyeuse de discrimination … `

      Comment meta

      code postal: 97460
  4. J’aimerais rappeler que l’environnement, et notamment le développement des énergies renouvelables et des véhicules électriques, devrait être un axe de développement pour la France et donc un axe de la campagne de M. Fillon.

    La croissance verte est tout à fait envisageable économiquement à condition d’avoir des leaders politiques courageux.

    J’invite M. Fillon à se démarquer de ses camarades de droite. Son programme économique est le meilleur pour 2017 et ses propositions pour l’éducation sont convaincantes. Reste maintenant à travailler l’aspect sur la transition énergétique.

    Un plan quinquennal énergétique devrait être mis en place, avec pour objectif 100 % de l’énergie produite en France décarbonnée en 2022 (on en est à 94 % aujourd’hui). Cela passe par le développement des énergies renouvelables ainsi que le maintient de la production nucléaire à un niveau important.

    Une taxe carbone doit également être mise en place de manière à inciter les plus gros pollueurs à passer aux énergies vertes.

    J’espère pouvoir provoquer le débat de l’écologie à droite, car l’écologie telle que comprise par la gauche est une écologie punitive (des taxes et encore des taxes), alors qu’une écologie portée sur le développement économique est censée et pleine d’avenir.

    Les énergies renouvelables sont notre avenir (avec la fusion nucléaire), il faut s’y mettre le plus tôt possible, de toute façon on n’aura pas le choix. C’est une question de courage.

    F.P., 19 ans, étudiant.

    Comment meta

    code postal: 85300
    • Totalement d’accord avec vous !

      La santé passe avant toute chose par un environnement favorable à la santé. Or, la France qui est un pays de la gastronomie et du bon vivre est tuée par la malbouffe et la préservation d’un système polluant.

      – le volet sur le parcours de soin, c’est juste dire ce qui existe déjà et qui s’appelle “loi HPST”…
      – le volet sur les 39h à l’hôpital est une ABERRATION de personnes qui n’ont jamais travaillé là bas ! Le soucis, c’est pas les 35H, c’est qu’il n’y a pas assez de personnel -infirmier notamment. Et va dire à un chirurgien qu’il doit opérer en étant ultra fatigué… super pour les patients !!!
      – quand à supprimer le tiers-payant, mais pourquoi ? C’est un système qui fonctionne en France ! Même Obama a risqué sa carrière pour le mettre en place… C’est justement un bienfait permettant l’accès aux soins des plus pauvres, notamment des personnes âgées.
      – la règle d’or sur l’assurance maladie, je me marre : peut-être faudrait-il commencer que les cotisations de l’Assurance Maladie arrivent et ne soient pas détournées…
      – l’assurance de santé privé à l’américaine, on voit ce que ça donne aux USA : un système à 2 vitesses où les patients middleclass se retrouvent éloignés du soin. Une HONTE !!! D’où l’instauration là-bas du tiers-payant généralisé…
      – l’hôtel hospitalier pour les patients m’a fait beaucoup rire : irréalisable !

      Comment meta

      code postal: 80000
    • Tout à fait d’accord avec toi, F.P, il manque le volet écologie dans le programme de M Fillon. Dommage.
      Je proposerai le mien.

      Bien à vous.

      Comment meta

      code postal: 73110
    • OUI c’est vrai. J’ajouterai que les politiques verts ne font pas grand chose en la matière sinon que s’intégrer dans la politique et nous créer des taxes supplémentaires !!! encore un ministère à supprimer….parce que la pollution est encore plus importante depuis qu’ils existent !!!! alors à quoi ils servent ???? encore des postes chers payés….

      Comment meta

      code postal: 33400
  5. Bonjour,
    -est-il indispensable que les maires soient les présidents des conseils d’administration des hôpitaux situés dans leurs communes? Ils n’ont pas “forcement” cette compétence, privilégient l’emploi plutôt que l’équilibre budgétaire.
    – le filière chimio dégage des marges bénéficiaires très confortables, plus de 20%, il est peut-être nécessaire d’en analyser les raisons.

    Comment meta

    code postal: 56930
  6. Bonjour,

    Pour la très grande majorité des personnes âgées, intégrer une maison de retraite / EHPAD est un déchirement (surtout quand il faut vendre sa maison pour payer le loyer de la maison de retraite).

    Nous devons permettre à tous ceux qui le souhaitent de rester chez eux en aménageant un réseau de soins et aide à domicile performant.
    Aujourd’hui, en IDF en particulier, il est difficile d’être pris en charge par un SSIAD faute de places (places limitées par ARS) ou par une IDE libérale (qui le plus souvent gère les soins délégués mais n’a pas le temps d’assurer le nursing). De plus, les services d’aide à domicile éprouvent également des difficultés importantes pour recruter du personnel en nombre suffisant (emplois peu ou pas valorisé, temps partiels, etc…).

    Il faut réserver l’entrée en institution (EHPAD) aux personnes âgées dont l’état de santé ne permet plus une prise en charge adéquate à domicile.

    Comment meta

    code postal: 91230
  7. Il ne faut pas se voiler la face par rapport à la rénumération des médecins libéraux.
    Ceux ci gèrent une micro entreprise par rapport à des charges représentant 8 mois de travail sur 12.
    Une entreprise dépose son bilan lorsqu’elle n’est pas rentable.
    La moyenne horaire est de 4 à 6 patients selon les praticiens.
    Ce temps minimal réservé aux patients ne permet plus un diagnostic de qualité et entraine sournoisement la multiplication des consultations pour avis aprés prescription d’examens complémentaires biologiques ou actes de spécialiste.
    Par la multiplication des examens souvent inutiles, le prix du juste diagnostics est plus élevé que si le médecin prenait le temps de voir 2 à 3 patients / heure avec un interrogatoire et un examen clinique dans la serenité !

    Comment meta

    code postal: 41100
  8. Le médecine libérale ne remplit pas ses engagements. Ceci est dû à la pénurie de médecins depuis le numérus clausus instauré en 1971 qui de surcroit sélectionne sur des capacités purement de mémoire ou matheuses. Il n’y a plus aucune déontologie. Mon médecin – j’ai dû en changer- me disait qu’il n’avait que 10 minutes à m’accorder et que je ne devais le consulter que pour une seule pathologie à la fois. Il ne prenait jamais la tension ni n’auscultait. Il n’y a aucune garde le week end, même quand ils sont une plus d’une dizaine de praticiens dans un bourg de 5000h et les services d’urgence sont à 30 km. Les ex dispensaires étaient idéaux. Ils regroupaient diverses pathologies, les soins d’Urgence et la médecine remplissait son rôle de soins de proximité de manière particulièrement compétente, sans être une entreprise lucrative, ce qu’est devenue la médecine privée (Hors Hôpitaux) et quelques rares médecins.Ces dispensaires allégeaient la lourde tâche qui incombe désormais aux Hopitaux et à leurs services d’Urgence débordés.

    Comment meta

    code postal: 30000
    • La consultation est payée 23€. Le médecin ne peut consacrer que 10 mn à ce tarif. Il a des charges importantes.

      Pour la remarque sur l’hospitalisation privée : les “cliniques à but lucratifs” permette de faire le meme soin que l’hôpital public en générant 40% d’économie. Par exemple une appendicite ne coute que 2000€ à la sécurité sociale en privée et 2800€ si la meme appendicite est faite en hôpital public. N’importe quel gestionnaire censé enverra tous les patients en clinique…

      Comment meta

      code postal: 69660
  9. Le système de santé français confie au privé l’essentiel des soins de première nécessité. La tendance est que la médecine se comporte comme un secteur d’activité à part entière ; (i) localisation dans les zones au potentiel le plus important, (ii) maximisation de la marge en orientant les cas les plus difficile vers l’hôpital public et en limitant le nombre d’acte par consultation et (iii)fidélisation de la clientèle par prescription marketing (vous prendrez bien des anti-biotique?).

    Bref, le privé n’a bien entendu qu’un intérêt; celui de vous garder malade le plus longtemps possible. La médecine est un secteur d’activité régalien et devrait être nationalisé. Ce qui resterait totalement privé n’est pas un problème mais serait privé des financements de la sécurité sociale. Il faut absolument arrêter la gabegie qu’est la médecine libérale en France. Et c’est un grand libéral smithien qui vous le dit.

    Comment meta

    code postal: 75020
    • Vous devriez écrire cela @LeQuotidienDuMedecin.fr …juste pour connaître la réalité de vos arguments!
      Tenez-moi au courant, Merci

      Comment meta

      code postal: 17200
  10. Vous n’abordez pas le problème du numérus clausus. Pourquoi tant d’hypocrisie? On a un numerus clausus inadapté aux besoins en médecins en France et on préfère faire venir des médecins d’autres pays plutôt que d’intégrer un plus grand nombre d’étudiants français en médecine. Je trouve cela honteux!
    On me répond qu’il n’y a pas assez de place dans les hôpitaux pour accueillir tous les étudiants en médecine dont on aurait besoin. Sachant qu’on manque de médecins dans les campagnes, que les médecins préfèrent s’installer en ville, que les études de médecine se font par alternance (formation pratique en hôpital, formation théorique en fac) pourquoi ne pas étendre la formation pratique aux zones rurales c’est à dire au lieu d’aller en hôpital, l’étudiant irait chez un médecin ou dans un centre médical en zone rurale?

    D’autre part, la sélection pour l’entrée en médecine se fait uniquement sur les aptitudes scientifiques et sur la mémoire et non sur le côté humain et psychologique, la capacité de raisonnement, si bien qu’on a au final des médecins qui ne sont que “des plombiers” (ils réparent les tuyauteries de notre corps) et non des personnes préparés aux problèmes humains, philosophiques, éthiques qui se posent en médecine; ils leur manquent une dimension. Certes la médecine est une science scientifique mais elle est plus que cela.
    Autrefois les médecins étaient souvent issus de la filière philo et non de la filière math élém.
    Les concours pour l’entrée dans certains métiers de santé ont une partie basée sur l’évaluation des capacités humaines des candidats et c’est tant mieux.

    Comment meta

    code postal: 64000
    • Votre proposition est très adaptée . Le numérus closus tel qu’il est est un gachis.Le nombre de places dans les hôpitaux est un faux problème, dans d’autres pays il y a un étudiant pour 2 malades , ils les accompagnent dans tous les examens complémentaires.
      On refuse à nos enfants la possibilité de réaliser leur rève d’être médecin et on importe des médecins qui n’ont pas eu les mêmes rigueurs de sélection.

      Comment meta

      code postal: 69510
  11. Tout le monde n’a pas les moyens d’avancer les dépenses de soin et consultations chez un médecin ou autres le tiers payant est une bonne solution il suffit que les organismes mutualistes fassent leurs travail sérieusement pour pas allonger les délais de remboursements auprès de ceux-ci
    Favoriser les soins a domiciles pour les personnes âgées seraient moins couteux pour celles -ci que les maisons de retraite pour certaines à la limite de l’insulte et de la dignité d’accompagnement de fin de vie de nos ainés(es)
    Suppression de l’AME et de la CMU et ACS pour les non français (il veulent venir en France donc il assument comme le font souvent nos concitoyens quand il décident de vivre à l’étranger ce sont des aides sociales camouflées (qui souvent favorisent un trafic de médicament revendu a l’étranger voir en France des reventes de medicaments donc danger pour les individus

    Comment meta

    code postal: 79100
  12. Il faut absolument que François Fillon soit élu et il ne pourra pas l’être qu’avec des mesures impopulaires.
    -le tiers payant est très populaire chez les patients et, quoiqu’en disent les syndicats de médecin, chez les médecins aussi pour la permanence des soins (les visites de nuit sont très chères), pour les visites chez les personnes âgées, pour les 100%, car c’est la certitude d’être payé sans avoir des tas de papiers à envoyer
    -S’il est une mesure impopulaire par excellence c’est bien l’obligation de substitution par les médicaments génériques. Il faut revenir sur cette mesure(dont l’annonce est susceptible de remonter d’un coup les sondages) en appliquant plus fermement une limitation du prix selon le volume vendu et en redonnant une marge au pharmacien,( qui ne peut plus se rattraper sur la parapharmacie comme dans le temps du fait de la concurrence des grandes surfaces), par exemple en augmentant à son profit le prix de vieux médicaments très prescrits et très peu chers, en lui permettant de revendre à son profit des médicaments non utilisés (qui seraient jetés et dont la récupération et le reconditionnement à échelle industrielle ne serait pas rentable).
    -Nos concitoyens sont très attachés à cette impression de médecine gratuite, spécialement les personnes âgées, pour la quelle ils vont payer très cher des mutuelles qui, du fait de l’ALD(100% pour les maladies graves), leur coûteront bien plus cher qu’elles ne rembourseront. En outre ,nombre d’entre elles ne servent qu’à recaser des permanents des partis ou des syndicats de gauche avec un pouvoir de nuisance illustré par la très aggressive campagne (avec force journeaux sur papier glacé distribués à des milliers d’exemplaires) qu’elles ont mené pendant l’hivers 2011 (à quelques mois de la présidentielle) contre le gouvernement de Nicolas Sarkozy et François Fillon parce qu’on leur demandait une contribution au renflouement de la sécu. Tout cet argent gaspillé dans les mutuelles inutiles serait mieux utilisé comme contribution obligatoire à la Sécu, mais … ça ne serait pas libéral!
    -il faut admettre que le logiciel libéral ne marche pas pour la santé (ou doit être revisité) car la médecine n’est pas décidée comme un objet de consommation mais prescrite.

    Comment meta

    code postal: 22160
  13. Monsieur Fillon merci de préciser votre action sur la régulation de mutuelle en France. En effet après l’application du contrat d’accès aux soins début 2016, les mutuelles ont décidé avec l’aval de l’État de diminuer les garanties données à leur adherents alors que les cotisations sont restées au même prix. Inacceptable pour les patients et est ce bien Legal de diminuer les garantis sans baisser le prix de la cotisation? L’État a rendu obligatoire la mutuelle dans les entreprises financé en partie par les entreprises elles-mêmes ce qui a fait bondir Le chiffre d’affaires des mutuelles et également pour éviter une fuite des cotisants. Les principaux perdants dans cette affaire sont les retraités et les patients à revenu moyen qui ne sont plus capable de s’assurer convenablement pour une prise en charge souhaitée dans le secteur libéral.

    Comment meta

    code postal: 59200
  14. Proposition citoyenne:

    Conformément aux engagements ONU (signés par la FRANCE) de mettre fin au SIDA mondial d’ici à 2030:

    ==> Faire un test “massif” et ponctuel des 70 millions de Français sans aucune distinction pour VIH, syphilis, hépatite et autres MST… Toute personne qui ne voudrait pas faire le test obligatoire et programmé = pénal.

    Avec 1 Milliard d’euro on identifierait enfin l’ensemble des personnes à risque.

    ==> Forcer d’un élan commun l’ensemble de l’EUROPE à procéder à ce test sur la même période (demander financement Europe)

    … On serait enfin débarrassé (à grande échelle) de tous ses fléaux que l’on peut contrôler…

    Comment meta

    code postal: 33000
  15. Je n’est pas trouvé de projet en matière de prévention et en matière de santé environnementale. Quand les exemples se multiplient de l’impact de l’environnement sur la santé, vous posez d’une part votre projet “environnement” qui parle d’eau et d’énergie et la santé où vous parlez de “soins”,mais la santé c’est le stade avant, avant l’accès aux soins, avant le problème de désert medicaux et de remboursement. ….comment faire pour que nos citoyens restent en bonne santé, et évoluent dans un environnement favorable à leur état de santé.?
    Pourquoi ne pas afficher la santé environnementale comme une politique de prévention ?

    Comment meta

    code postal: 71260
  16. Bonsoir,

    Je viens de lire les 16 pages de constats et de propositions sur la santé.
    La santé est un enjeu majeur, pour les citoyens, pour les personnels de santé et pour les entreprises pharmaceutiques.

    Au – delà de ce qui a déjà été évoqué dans ces propositions (qui me semblent de bonnes idées concrètes), je note quatre points : formation continue, ouverture à d’autres médecines, BRSS et innovation technique.

    – la formation continue des personnels de santé : même si c’est évoqué dans les 16 pages, je ne suis pas sur d’avoir compris qui pilotera et qui réalisera ces formations. Est – ce les entreprises pharmaceutiques, avec le risque éventuel et dans des cas extrêmes le risque d’un autre scandale (Isoméride…) ? Pourquoi ne pas confier l’organisation – sous pilotage et contrôle des ARS ou de l’AHS (?), cette formation à des CHU spécifiés, permettant éventuellement de mélanger étudiants et médecins confirmés sur des thèmes précis, et en invitant à ces sessions de formation les acteurs industriels concernés ? L’innovation technologique et les avancées médicales sont tellement importantes qu’une formation continue plus soutenue et surtout auprès d’un plus grand nombre de médecins et praticiens serait bénéfique.

    – Ouverture d’esprit à d’autres médecines et BRSS : Certaines techniques médicales ont été récemment admises (ostéopathie…) et acceptées, mais ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale alors qu’elles peuvent être efficaces (il n’y a pas par exemple de taux de BRSS pour un ostéopathe qui n’est pas médecin). Je connais plusieurs personnes souffrants de migraines importantes qui n’ont pas pu être soignées de façon pérenne et efficace avec des médicaments. Elles suivaient en effet des traitements sans succès. C’est plutôt un ostéopathe qui a réussi à les en libérer en une seule séance(travail sur les os du crâne et sur les fontanelles…). Mais il n’était pas médecin…De même, il serait intéressant et peut – être fructueux que le HAS et les CHU s’intéressent à d’autres pratiques médicales (médecine chinoise, acupuncture, huiles essentielles…)pour regarder comment les intégrer éventuellement dans le cursus de formation. L’acupuncture est issue de la médecin chinoise millénaire qui regarde l’homme dans sa globalité et dans son ensemble, à l’inverse de la médecine occidentale qui est plutôt cloisonnée (cardiologie, pneumologie, psychiatrie…). Il y a peut – être des pistes de traitements plus efficaces pour les personnes et pour les comptes de la Sécurité Sociale.

    – BRSS : Comment expliquer que les cures thermales sont remboursés à des taux importants (en BRSS) alors que les frais dentaires sont si mal remboursées par la Sécurité Sociale ? Il serait ainsi plus utiles de mieux rembourser les frais dentaires. En effet, une mauvaise dentition mal soignée peut entraîner sur le long terme des maux d’estomac, d’intestin….
    Il semble important, dans un souci d’équité pour les citoyens, de revoir les taux de BRSS selon les enjeux et les risques à l’aune des techniques médicales, des problèmes de santé d’aujourd’hui et non de 1945.

    – Innovation technologique : les innovations techniques vont permettre de mieux guérir les personnes. Mais comment faire accepter ces innovations à la fois par les praticiens et par les patients, dans un pays où Pasteur a dû se battre pour montrer – à plusieurs reprises – l’efficacité et la pertinence du vaccin contre la rage et de toutes les découvertes qu’il a faites ?

    Bonne soirée

    Comment meta

    code postal: 78000
  17. Mr FILLON s’attaquera-t’il aux abus de l’industrie pharmaceutique ou courbera-t’il l’échine devant elle?
    Une façon très simple de faire des économies est de réduire un maximum l’usage de tous ces médicaments qui ne soignent pas mais maintiennent le patient dans un état de dépendance, tel un drogué.

    Comment meta

    code postal: 72600
  18. bonjour,
    je rappelle que les fonctionnaires travaillent 35h et sont rémunérés 39 ; 32h30 pour le personnel de nuit et également payés 39.

    Comment meta

    code postal: 59570
  19. quelle est votre position sur la fin de vie “le droit de mourir dans la dignité” merci de votre reponse L.M.

    Comment meta

    code postal: 46220
  20. il faut veiller à maintenir le financement des soins par les cotisations sociales. Depuis des années, on voit fleurir des mutuelles innombrables, qui peuvent augmenter leurs cotisations comme bon leur semble, et dans le même temps, les déremboursements de la “sécu” sont de plus en plus importants (ce qui équivaut à une augmentation réelle puisque moins de services pour le même prix). Au total, on essaie de cacher une hausse réelle et importante du coût des soins et la multiplication des mutuelles (on en voit une nouvelle tous les jours) indique bien que c’est devenu une activité lucrative. Il faudra bien arriver à canaliser ces transferts qui se font au détriment des patients. Ceci dit d’accord pour la fin de tiers payants (il n’y a que Mr Hollande pour dire que c’est l’état qui paie et que cela ne coûte rien)et il faut trouver un moyen de pénaliser les patients qui abusent du système en multipliant soins inutiles et analyses de confort. Même chose pour les urgences où il faut que les patients qui viennent pour des soins qui ne le sont pas, soient pénalisés par un reste à à charge dissuasif (c’était le rôle des dispensaires supprimés à torts).

    Comment meta

    code postal: 30670
  21. Bonjour,

    La proposition de focaliser l’assurance maladie pour les infections longues durée uniquement est-elle de nature à faire baisser le montant de la cotisation sécurité sociale ?
    Les maladies longues durée due au tabac, alcool, pathologies liées à l’usage de drogues, seront prises en charges par la collectivité alors que les patients, plus âgés de surcroît, se verront augmenter (très sensiblement ? + 76% selon la mutualité ) les cotisations des mutuelles? Quel candidat aura le courage de changer les règles: fumeurs, drogués, alcooliques, supportent seuls les frais de leur addiction ?
    Il est temps également de faire le point sur la CMU, les absences de médecins les week-end en urgence (pas d’autres solutions),.. les délais pour obtenir des rendez-vous chez les spécialistes qui augmentent…
    Ça laisse à réfléchir.
    Mérite d’être éclairci lors du prochain débat, …

    Comment meta

    code postal: 78950
  22. Bonjour.
    Je suis infirmière et désolée de subir la pénurie d’ infirmières dramatique.
    Pourquoi ne pas laisser 10% dès soins ã la charge des fumeurs et alcooliques . Ils coûtent une fortune. Pourquoi ne pas demander aux patients s’ ils ont besoin de médicaments. Après le décès de ma mère j’ ai trouve dans ses placards des dizaines de boîtes neuves. Je les ai apportées åu CHU . Il y en avait pour plus de mille euro. Plusieurs amis constatent la même chose chez les personnes âgées. Ils entassent les anti douleurs. Pour ne pas manquer.
    C’ est humain mais cela coûte cher !
    Posons NOUS les bonnes questions. Mais par pitié ne supprimez plus de postes d’ infirmières qui agonisent.
    Merci pour elles mais pour vous surtout , un jour vous serez hospitalisé . Tous !

    Comment meta

    code postal: 14210
  23. Des économies sur la santé quelques suggestions :
    Le médecins vous donne un traitement pour 20 jours , hors le conditionnement contient 30 cachets , donc 10 cachets partent à la poubelle solution : donner le nombre exact de médicaments pour le traitement.
    A l’hôpital bien souvent vous rentrez avec des examens biologiques et des radiographies réalisées en ville , et on vous les refait à l’hôpital .
    Vous êtes hospitalisés à 14 h vous remplacez un patient qui vient de sortir le même jour vers 13h l’ hôpital compte la journée aux deux patients .
    voilà quelques millions d’économies réalisables .
    Il faut que l’assurance maladie perdure car sinon on va passer à une assurance privée qui aura pour conséquence une médecine de riche et une médecine de pauvre .
    Rétablir les dispensaires seraient une bonne chose cela soulagerait les urgences .

    Comment meta

    code postal: 29100
  24. Bonsoir,

    Le problème de la prénurie de médecins n’est pas principalement liée au numerus clausus, mais au fait de la libre installation des médecins. Une étude montre qu’il y a autant de densité de médecins généralistes par habitant qu’en 1980. Le problème est qu’ils vont tous sur Paris ou sur les côtes maritimes. L’augmentation du numerus clausus n’est pas la solution miracle. Il faut une répartition homogène imposée !
    Les pharmaciens n’ont aucun problème de maillage car ils ont une règle de répartition. Les installations sont bloquées et chacun prend la suite d’un autre.
    Imposez enfin la même chose aux médecins !!! Arrêtez de les traiter comme des rois auxquels on accorde tout !
    Revalorisez la profession de médecin généraliste, qui est la parent pauvre de la médecine.

    Et arrêtez de faire des économies de santé en baissnt le prix des médicaments Cette mesure induit des ruptures de médicaments de plus en plus fréquentes car les industriels n’ont plus aucun intérêt à vendre leurs médicaments chez nous.

    J’espère que les français éliront un président qui saura améliorer le quotidien de chacun car la vie devient bien morose dans notre pays.

    Comment meta

    code postal: 72000
    • Le problème du numerus clausus était prevu il ya 25 ans car quand j’ai terminé mes études de médecine mes profs de santé publique nous avait déjà annonce qu’avec le numerus clausus il ya aurait une pénurie de médecin entre 2010 et 2020.nous sommes en plein dedans…
      J’adhère egalement au fait que ce concours de 1ère année ne nous garantis pas les meilleurs médecins car la sélection ce fait sur quasi aucun domaine nécessaire a un bon médecin.
      La dessus vient ce rajouter l’évolution societale.la médecine c’est féminisée a 60-70%. Hors ce n’est pas être mysogine que de constater qu’un nombre non négligeable de consœur exerceront à temps partiel,resteront remplaçante voir arrêterons leur activité.
      Dans le même ordre d’idée,les jeunes collegues ne veulent plus travailler jusqu’à 21h comme les plus anciens et non pas de goût pour l’exercice libéral (on ne leur facilite pas les choses avec de nombreux obstacles administratifs,une rémunération a l’acte peu motivante et une demande qui implique des consultations à la chaîne).
      Enfin le mépris de mme Touraine et sa loi ou aucun des vrai probleme n’est traité et ou la profession a été traité avec mépris fait qu’un nombre important de confrère entre 60 et 65 ans ont précipité leur départ en retraite.
      Ils ne sont pas remplacé et les autre médecins generaliste ayant une conscience professionnelle ne prenne plus de nouveau patient.
      Les déserts medicaux sont même dans les grandes villes aujourd’hui.
      Enfin l’ECN de fin d’étude selectionne les discipline qu exerceront les jeunes médecin au 3/4 par l’échec et la encore ni sur le talent,ni sur la motivation.
      Une réforme de la santé est complexe et ne donnera ces fruit qu’au delà d’un quinquennat .il faut réformer l’ensemble des études médicales.
      Il faut faire de vrai choix de financement car manifestement l’état n’a plus les moyens de financer la santé des français à son juste prix.
      Mr Fillon votre vision globale va dans le bon sens mais il faudra avoir le courage de tous mettre à plat de façon objective l’état des lieux de la santé et de faire des choix pour le long terme en considérant les citoyens comme des adultes responsables capables d’entendre la vérité .

      Comment meta

      code postal: 78990
  25. Si on laisse les complémentaires santé prendre en charge les soins qui ne relèvent pas d’une grave pathologie, cela va engendrer une augmentation conséquente des cotisations des mutuelles . Celles ci étant déjà tres lourdes pour les retraités et augmentent en plus avec l’âge car les mutuelles ne jouent pas la solidarité entre générations. Et comme on a toujours des revenus trop élevés pour bénéficier de l’aide que vous prévoyez. Consequence baisse de nos revenus.

    Dommage sinon l’ensemble de votre programme me convient

    Comment meta

    code postal: 13011

Vous aussi, laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je rejoins
un comité.

Je m'abonne
à la newsletter.

Je fais un
don !