Dette

dette publique

Je ne laisserai pas mon pays partir en faillite !

Donnez votre avis

Consulter les propositions détaillées

La dépense publique est légitime dès lors qu’elle sert au financement des missions régaliennes de l’Etat et des missions essentielles confiées aux différentes collectivités publiques. Mais depuis 30 ans, nous assistons à une dérive de la dépense publique, qui non seulement n’a réglé aucun de nos problèmes mais bien au contraire a eu pour effet de les aggraver.

Les dépenses publiques s’élèvent maintenant à 57,1% du PIB, nous plaçant en tête de peloton derrière la Finlande. Ces dépenses étouffent le dynamisme de notre économie car elles entretiennent une pression fiscale insupportable sur les entreprises comme sur les ménages. Aucun de nos grands régimes de protection sociale n’est à l’équilibre. Le déficit total restera très probablement au moins égal à 4,5% du PIB d’ici à 2017.
Pour financer ces dépenses publiques excessives, loin de mettre en œuvre les réformes et les économies nécessaires sans cesse annoncées, le gouvernement a recours à l’impôt et à l’endettement : les prélèvements obligatoires ont atteint le niveau record de 44,7% du PIB et la dette française s’approche inexorablement du cap des 100% du PIB soit plus de 2000 milliards d’euros. A terme, un tel niveau de dette peut entraîner une menace pour notre souveraineté.
L’effort à fournir pour redresser les finances publiques et amorcer le désendettement est de l’ordre de 110 Mds€ en 5 ans. Les mesures structurelles proposées permettront de résorber le déficit pour atteindre l’équilibre en 2022 et d’engager la baisse des prélèvements obligatoires ainsi que le remboursement de la dette. Ce sera l’effort le plus important jamais fourni par notre pays dans son histoire contemporaine, mais il est à notre portée, non pas pour remettre en cause notre modèle mais bien pour le sauver.


1. Réduire le poids du secteur public

L’Etat et les autres collectivités publiques se limiteront strictement aux missions qui leur ont été confiées.



2. Reformer le cadre d’action des collectivités territoriales pour réduire la dynamique de leurs dépenses



3. Garantir l’équilibre des comptes sociaux

 

Les dépenses sociales représentent plus de la moitié des dépenses publiques, les retraites constituant le poste le plus important.

L’équilibre de la branche maladie doit lui aussi être assuré tout en protégeant les acquis fondamentaux.
Enfin il faudra aussi passer en revue les dépenses qui visent à assurer la solidarité indispensable à la cohésion de notre société en soutenant notre politique démographique et en assurant un soutien aux plus fragiles dans un souci de justice et d’équité.

    • Améliorer l’efficacité et l’équité de l’indemnisation chômage en introduisant une dégressivité a fin de renforcer l’incitation à la reprise d’emploi et la mobilité fonctionnelle, sectorielle et géographique. Rationaliser et rendre efficaces les sanctions pour insuffisance de recherche d’emploi en s’inspirant des meilleures pratiques étrangères.
    • Réformer en profondeur la formation professionnellepour assurer la formation et l’orientation des demandeurs d’emploi vers les métiers porteurs. Ces pistes seront détaillées prochainement.

Supprimer l’AME (Aide Médicale d’Etat), dont le coût est en forte croissance, qui constitue une incitation à l’immigration illégale pour la remplacer par un dispositif…


4. Conduire une politique fiscale cohérente avec le redressement des finances publiques et la compétitivité de notre économie

Notre politique fiscale doit en premier lieu permettre de restaurer notre compétitivité afin de renouer avec la croissance et l’emploi. Elle doit aussi viser à réduire progressivement le niveau de la fiscalité des ménages afin de rendre à chacun la liberté de profiter des fruits de son travail.

  • Donner la priorité à la baisse des prélèvements pesant sur le coût du travail pour redonner des marges de compétitivité prix et d’investissement à toutes les entreprises
  • Supprimer les multiples taxes qui pèsent sur la masse salariale (cotisations FNAL, versement transport, taxes CNSA, taxe sur les véhicules de tourisme, contribution apprentissage).

Le financement des mesures d’allègement de charges (de l’ordre de 50 Md€) sera assuré d’une part par une augmentation de 2% des deux taux supérieurs de TVA sans toucher au taux de base qui s’applique aux produits de première nécessité, et d’autre part par les économies réalisées sur les dépenses publiques. C’est pourquoi, je défends les propositions suivantes :

  • Restaurer notre attractivité en réduisant le taux de l’ISde façon à nous aligner sur les pays européens comparables.

  • Revoir la fiscalité du capital, en poursuivant un objectif de compétitivité pour inciter les entrepreneurs et les investisseurs à venir et à se développer en France et pour soutenir le financement de l’économie.
  • Réorienter l’épargne vers le financement des entreprises en limitant les aides fiscales à l’épargne courte.
  • Renforcer les dispositifs incitatifs à l’investissement direct dans les PME selon des modalités utilisées avec succès dans d’autres pays européens.
  • Supprimer l’ISF qui fait fuir les capitaux et fragilise le capital des entreprises ETI.
  • Supprimer les droits de mutation à titre onéreux, souvent appelés « frais de notaires » qui s’appliquent aux transactions immobilières. Ils contribuent au renchérissement des prix, à la raréfaction de l’offre locative et freinent la mobilité professionnelle.
  • Engager progressivement un abaissement de la fiscalité des revenus des ménages, au fur et à mesure que les réformes pour la compétitivité et la maîtrise des finances publiques porteront leurs fruits. Nous engagerons aussi une simplification du barème de l’impôt sur le revenu et un élargissement de son assiette.

En outre, nous prendrons un engagement de stabilité pour rendre la politique fiscale de nouveau prévisible pour les contribuables, particuliers comme entreprises. Cet engagement garantira le maintien pendant 5 ans des mesures adoptées au début de la mandature, pour leur permettre de produire des effets dans la durée et exclura toute rétroactivité de la loi fiscale.

Ces réformes structurelles demandent un engagement solidaire de chaque Français. Il nous faudra conduire ces réformes avec courage et détermination dans un souci de justice et d’équité, en veillant à ne pas abandonner les plus démunis qui sont déjà fortement éprouvés par la crise. Le retour à la croissance et à l’emploi passe par là. C’est le prix de notre souveraineté future et donc de notre liberté.

Pour mettre fin à l’intox, je partage !

Partager cette pagePartagerTweeterPartager

Commentaires

  1. Bonjour, je souhaiterais faire une proposition: pourquoi ne pas faire un état des lieux général des comités, conseils, hautes autorités, commissions en tout genre qui n’en finissent plus de grever le budget de l’Etat.

    Selon l’annexe au projet de loi de finances pour 2016, 500 commissions consultatives pour un coût, d’après mes calculs, de 23,55 millions d’euros en 2014 ; sans y inclure la rémunération des agents publics prenant part aux activités, ni le coût de la mise à disposition des locaux utilisés, ni les nombreux frais annexes…

    Ainsi, l’Observatoire national de la politique de la ville coûte plus d’1,4 million d’euros par an, alors qu’il ne s’est réuni officiellement qu’une seule fois en 2014 !

    Qui peut dire quelle est la plus-value du CESE, si ce n’est qu’il coûte 38 millions par an aux contribuables et qu’il sert à recaser des amis en fin de parcours…

    Je ne parlerais pas du Sénat dont le prix est exorbitant pour une utilité plus que douteuse, sans même évoquer le régime de retraite des sénateurs qui est tout simplement un scandale d’Etat.

    Halte à toutes ces platebandes honteuses!

    Comment meta

    code postal: 92100
    • Je partage l’analyse de Pierre OSSELAND et je voudrais parler également du train de vie de nos hommes politiques tous partis confondus !!
      Halte aux privilèges immoraux qui grèvent le budget de la Nation : il faut arrêter d’assurer à nos ex présidents de la République des avantages exorbitants qui nous coûtent entre 2,5 M€ à 3M€ par an : Giscard d’Estaing a coûté 81 M€ aux contribuables depuis sa défaite en 1981!!
      Ces privilèges n’ont fait l’objet d’aucune loi , d’aucun vote mais ont été institués sur la demande de François Mitterand et mis en œuvre par Laurent Fabius par une simple note approuvée par Mitterand !! Bel acte de démocratie .
      que dire des privilèges de nos représentants au Parlement mais surtout au Sénat : rémunérations dont une partie importante échappe à l’IRPP ! au nom de quoi ?? Retraite indécente : pour 6 ans de mandat = 2000 €/mois !! Nombre de députés et sénateurs inapproprié eu égard à la population française.
      il nous faut un candidat qui osera annoncer dans son programme la fin de tous ces privilèges
      le candidat à la présidentielle qui s’engagera à mettre fin

      Comment meta

      code postal: 40000
      • Bravo à Urios Gérard ! Je voterai pour le candidat qui réduira les dépenses de l’état stricto sensu AVANT de diminuer le nombre de fonctionnaires de l’état !

        Comment meta

        code postal: 94240
    • d’accord avec Vous et que dire des préfets hors cadre nommés par Mrs Sarkozy et Hollande. Que dire des voitures de fonction, avions et autres. Voyez ce qui se passe dans les pays nordiques; Députés et Ministres se déplacent avec les transports en commun ! et n’habitent pas dans des palais !

      Comment meta

      code postal: 44350
    • Bonjour,
      Il est temps de ne plus faire reposer notre politique sociale sur le travail et donc uniquement sur les actifs et les entreprises, sacrifiant ainsi notre compétitivité, et déresponsabilisant les bénéficiaires. Bayrou dans son livre “état d urgence” préconisait une CSG augmentée qui remplacerait avantageusement les cotisations patronales et salariales et aurait l avantage d’une plus grande justice (nous sommes ou seront tous malade un jour ) et donc toutes les formes de revenu doivent contribuer au financement

      Comment meta

      code postal: 56730
    • Oui,je suis d’accord avec l’ensemble des commentaires sur les dépenses ou “privilèges” de nos élus ou élites, même si leurs responsabilités sont importantes. Sans faire du populisme, je vois qu’en bas le salarié du privé et du public voit ses conditions de travail se dégrader et que l’on crée des postes bien rémunérés pour occuper des hauts responsables. Avant que l’on voit la fin de campagne se “trumpiser”, il faudrait que monsieur FILLON comme l’a fait monsieur LEMAIRE se dévoile sur ce sujet. L’exemplarité, si elle n’est pas affichée avant la fin des primaires, il lui sera impossible d’avoir le ticket pour les présidentielles et dans le cas de cette élection, ce manque d’exemplarité provoquerait de graves troubles pour notre pays . Voulons nous réformer la FRANCE ensemble ou pas?.

      Comment meta

      code postal: 75015
    • Je suis aussi d’accord, un déluge de politiques dont certains ne servent à rien en plus. Je dis stop car nous devons payer et faire des efforts ok mais certains hommes politiques cumulent et s’engraissent sur notre dos. Halte à tout ça, on se croit vraiment au moyen age..

      Comment meta

      code postal: 70240
  2. Suppression de l’ISF
    C’est clair que nous avons besoin de capitaux et de dispositions fiscales qui incitent à investir dans une économie créatrice de richesse . . . et donc d’emplois!
    Aux adversaires de la suppression de l’ISF, leur poser une petite question: quel était le taux de chômage lors de l’instauration de l’ISF ? taux de chômage aujourd’hui?
    Donc impact de l’ISF sur le chômage????

    Comment meta

    code postal: 75116
    • Raisonnement puéril. Quel etait le patrimoine national quel est il aujourd’hui.réponse : http://www.insee.fr/fr/themes/series-longues.asp?indicateur=patrimoine-national
      Avec un tel raisonnement on pourrait tout aussi bien dire que L’ISF à permis une augmentation du patrimoine national ce qui serait tout aussi absurde.
      Par contre si on s’interrogeait sur l’hyper concentration du patrimoine privé on aurait plutôt tendance à penser que l’ISF n’est pas suffisamment bien ciblé et devrait plutot être élargi.

      Comment meta

      code postal: 92430
    • Les déductions fiscales sur l’ISF sont une ressource considérable pour des fondations RUP et pour alimenter des fonds propres de PME. Ne serait-il pas préférable de déplafonner les déductions fiscales accordées, plutôt que de supprimer l’ISF ?

      Pour mémoire (www.service-public.fr) :
      Certaines dépenses peuvent réduire le montant de l’ISF.
      Réduction pour dons à certains organismes d’intérêt général
      En cas de dons au profit d’organismes d’intérêt général, vous bénéficiez d’une réduction d’ISF égale à 75 % des dons réalisés, dans la limite de 50.000 €.
      Si vous sollicitez à la fois le bénéfice de la réduction pour investissement dans les PME et celui de la réduction pour dons, le plafond global annuel est de 45.000 €.

      Comment meta

      code postal: 37000
  3. Même les anglais qui ne font pas , par principe, de compliment aux francais reconnaissent que nous avons d’avantage d’ entreprises qui sont des leaders mondiaux qu’eux…
    Je travaille depuis 35 ans chez Total a l’étranger ! Comme le dit FF nous devons être dans les tout meilleurs en matière de compétitivité en allégeant la charge de la fonction publique. Les dèputés et sénateurs doivent donner l’exemple en réduisant leur nombre et leurs indemnités.
    Sans parler de notre représentation diplomatique excessive que je ne connait que trop bien et dont l’efficacité n’est oas controlée pour un cout exhorbiant !

    Comment meta

    code postal: 75014
  4. L’état et les collectivités locales ne devraient pas donner de subvention : ni au sport professionnel, ni aux syndicats, ni à de nombreuses associations. Les exceptions pourraient être :
    – les restos du coeur,
    – le secours catholique,
    – le secours populaire, etc.

    L’Etat doit réduire de façon drastique l’impôt sur le bénéfice des entreprises et adopter la comptabilité anglo-saxonne pour les entreprise.
    Il serait souhaitable de rattacher les écoles d’Ingénieurs à un grand ministère de l’Industrie, etc.

    Si vous me donner une adresse email, je peux vous envoyer plusieurs pages de suggestions avec les explications.
    J.P. Lamoitier

    Comment meta

    code postal: 45340
  5. IRPP : réduire les taux et élargir l’assiette. 100% des ménages doivent payer l’IRPP. Même symboliquement. Et surtout pas de prélèvement à la source.
    IS : réduire le taux.

    Comment meta

    code postal: 59000
  6. Bonjour,
    Propositions intéressantes et en même temps nous avons en France 977 sénateurs et députés avec des avantages non négligeables et qui coûtent chers à notre pays, sans parler du soutien financier aux anciens présidents, et des retraites à vie ( si je peux m’exprimer ainsi). Si on considère une réduction de 1000 euros par 977 et sur 12 mois … Économie de 11.724.000 €…. À cela suppression des sommes allouees aux anciens présidents….
    Lorsqu’un salarié privé quitte son emploi, il ne continue pas à perçevoir des salaires ou primes de son ancien employeur!
    et puis surtout… L’Etat ne devrait-il pas montrer l’exemple… La France est un pays merveilleux avec des richesses humaines fortes… Alors essayez de nous montrer l’exemple

    Comment meta

    code postal: 45000 et 17139
  7. Bonjour,
    Juste une question à propos des retraites.
    L’âge légal va passer à 65 ans, ok, mais qu’ adviendra t il des départs accordés à ce jour à 60 ans grâce au principe des longues carrières, avec 44 ans de cotisations?
    44 ans de bâtiment sans quasiment aucun AM ni AT ! C’est déjà important, non ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    MP

    Comment meta

    code postal: 77500
  8. Monsieur Fillon,
    Je membre des républicains, et je suis un Castelbriantais adjoints aux sports de l’équipe d’Alain HUNAULT,
    Je me révolte chaque jour contre le RSI ( un soit disant Régime SOCIAL des Indépendants)
    un régime pourvoyeur d’un grand nombres d’artisans et commerçants en détresses et en grandes difficultés.
    Si vous voulez aujourd’hui toucher les Coeur de cette catégorie de personnes qui sont les poumons de notre France, … Pensez à les écoutez et à aller vers eux, …Ils ont besoin de vous, et vous d’eux.
    Moi je crois en vous et en votre détermination,
    Merci d’avance de protéger nos valeurs et de nous donner espoir

    Georges Henri NOMARI

    Comment meta

    code postal: 44110
  9. La ou plus tôt les fonctions publiques (Etat, territoriales, hospitalière) ne doivent s’occuper que des fonctions régaliennes (sécurité, police, justice, armée, finances). Actuellement il y a 5.3 millions d’agents qui représentent 262 milliards de masse salariale. Plus 1% de fonction publique territoriale entraine 560 millions d’euros de masse salariale / an en plus.
    Pour chaque ministère, il a été créé un ou des corps de fonctionnaires (travaux publiques, Ponts et chaussées, pour le ministère de l’équipement par exemple, professeur pour l’éducation nationale, etc.)
    Dans chaque ministère, il y a plusieurs filières ; technique, exploitation, administrative pour l’équipement par exemple qui correspondent à des métiers très spécifiques.
    On ne pourra pas unifier les régimes de tous les corps pour des raisons historiques, financières (grille des salaires, primes, etc..), acquis sociaux au cours des années et à coup de grèves (primes, âge de départ à la retraite, conditions de départ à la retraite, etc.), syndicales, de métier (dans le privé c’est pareil, on ne peut pas comparer un médecin avec un ingénieur ou un avocat, etc..
    Il faut :
    1. dépoussiérer les différents statuts. Par exemple, les contrôleurs des phares et balises ne sont plus dans des phares mais sont « à terre » et sont devenus des électromécaniciens et donc leur statut qui prévoyait d’employer leur épouse qui devait s’occuper du ménage du phare n’a plus de raison d’être.
    2. Supprimer certains corps qui ne sont pas régaliens comme celui des OPA (Ouvrier des Parcs et Ateliers) qui n’exercent pas de fonctions régaliennes
    3. Recrutement : il faut garder le principe de recrutement par concours qui est le meilleur système démocratique, tout recrutement direct est la « porte ouverte » au clientélisme. Le nombre de postes ouverts ne doit être que celui des postes vacants. plus quelques autres en cas de désistement mais pas un nombre pléthorique.
    4. Formation : exiger au moins trois jours de formation par an par fonctionnaire
    5. Mutation
    a. Publication des postes vacants au niveau interne puis au niveau national
    b. Chaque directeur doit pouvoir choisir la personne au vu d’un CV et d’un entretien. Ce n’est pas le cas à l’éducation nationale et c’est un système digne de Kafka ou du communisme qui existe.
    c. Pouvoir passer d’un ministère à un autre pour certaines filières comme celle administrative mais on se heurte au problème de l’hétérogénéité des grilles de salaire et primes qui varient d’un ministère à un autre.
    d. Connaître à tout moment l’état des effectifs physiques, réels, par ministère, direction, etc. ce qui n’est pas le cas notamment à l’éducation nationale (cf. p110 et suivantes). L’informatique permet facilement cela.
    6. Management à moderniser
    a. Fiche de poste pour chacun avec savoir, savoir être et savoir faire
    b. Avancement au mérite et pas uniquement à l’ancienneté
    c. Prime au mérite et non égalité des primes
    d. Direction individuelle par objectif et entretien annuel d’évaluation
    e. Gestion prévisionnelle des effectifs
    7. Salaires, primes, cotisations sociales
    a. 1851 primes et 300 corps d’Etat, il faut essayer d’harmoniser et de diminuer leurs nombres
    b. Aligner les cotisations sociales sur celles du privé
    c. Aligner l’âge de départ à la retraite sur celui du privé
    d. Aligner le calcul de la retraite sur celui du privé 25 meilleures années ou par système de points et non les 6 derniers mois pour le plus courant quand ce n’est pas salaires et primes totaux qui sont pris en compte ou une prime équivalent au montant du prix d’un studio pour les marins par exemple
    e. Jours de carence à aligner sur le privé, même chose pour les CLD (congé longue durée) ou CLM (congé longue maladie)
    f. Paiement de la « pantoufle » systématique ou quand un fonctionnaire part dans le privé avant 12 ans effectués dans le public (X, éducation nationale, etc.) il rembourse une certaine somme
    g. Harmonisation entre les différents ministères des systèmes informatiques ce qui permettrait 190 millions d’économie
    h. Pas de passe-droits comme avec les éboueurs de Marseille ou les durées de travail qui varient d’une ville à l’autre (certaines sont aux 25 heures hebdomadaires au lieu des 35 heures)
    8. Temps de travail
    a. revenir aux 39 heures payées sur la base de 37 heures
    b. supprimer les autorisations d’absence en général et diminuer le nombre d’autorisations d’absences des syndicalistes
    c. encadrer les grèves, supprimer le salaire et la prime correspondant au jour de grève
    Reprendre le fonctionnement de la LOLF (loi organique de la loi de finance) qui :
    1. donne le pouvoir aux élus et non au gouvernement. Chaque ministre doit venir rendre compte devant l’assemblée nationale des crédits qui lui ont été alloués pour des objectifs définis par l’assemblée nationale et non l’inverse comme c’est le cas aujourd’hui
    2. distingue dans les crédits :
    a. ceux alloués aux dépenses de personnel et qui ne peuvent pas être supérieures aux crédits mais peuvent être inférieurs ce qui permet d’utiliser ce qui reste à des études pour des travaux spécifiques pour lesquels les fonctionnaires ne sont pas compétents (étude de faisabilité d’un tunnel sur une route par exemple)
    b. ceux alloués à des projets, des travaux, du fonctionnement, etc.
    3. permet que la comptabilité publique ne soit plus celle d’un « tiroir- caisse» mais soit semblable à la comptabilité du privé avec une comptabilité analytique notamment et de pouvoir faire de la gestion prévisionnelle des crédits
    Revoir le fonctionnement de certains ministères et les moderniser.
    Analyser la pertinence de tous les comités « Théodule » qui coûtent chers, ne servent pour la plupart qu’à remercier pour services rendus des « copains ». Supprimer notamment le CESE.
    Revoir le statut des élus, revenir sur leurs acquis sociaux. Diminuer le nombre d’élus, 300 à l’assemblée nationale, 200 au sénat.

    EDF, Orange, La poste
    Tout nouvel embauché doit l’être sur un contrat de droit privé.
    Les cas de suicides n’ont pas pour solution un droit de droit public. C’est une question de management et de direction.

    Dans l’administration, les contrats de droit privé n’ont pas à être proposés pour des fonctions régaliennes.

    Comment meta

    code postal: 64000
    • Non et tous vous êtes entrain de mettre le feu. C l endettement cette lois est mafieuse 1973

      Comment meta

      code postal: 62300
    • Bonsoir,

      Dans les propositions de M FILLON, je ne suis pas d’accord avec l’idée de maintenir les impôts personnels (IRPP) et d’augmenter de deux points la TVA. Cela revient à augmenter les prélèvements obligatoires : certes, tout le monde va payer de la TVA mais aussi, les ménages qui paient à plein l’impôt sur le revenu et qui n’en peuvent plus.

      Pour les idées sur la réforme de la fonction publique, il faut être précis et ne pas dire n’importe quoi. Je suis DRH à la DGFIP et il y a des amalgames et des erreurs véhiculées. Tout d’abord, aligner le mode de calcul du public sur le privé, Ok, mais à ce moment là, il faut inclure les primes dans le calcul de la retraite. Actuellement, à la DGFIP, un agent part à la retraite avec une retraite avec 50% de son salaire net !!! ce n’est pas ce qui arrive à un retraité du public qui perçoit 70 à 75% de leur salaire net.
      Pour les suppressions d’emplois, le jour de carence, il ne faut pas tout mélanger : l’absentéisme touche essentiellement la FPT, moins de 1% d’absentéisme pour la Fonction publique d’Etat…
      Les suppressions d’emploi touche actuellement depuis de nombreuses années les ministères “non prioritaires”, ainsi, la DGFIP perd ainsi plus de 2000 emplois par an alors que les élus locaux, dans le même temps, nous empêchent de nous réformer (fermeture de service en milieu rural). Dans le même temps, les effectifs de la fonction territoriale augmente !!!!

      Il faut réduire le train de vie de la fonction publique territoriale où le clientélisme est roi et où les regroupements de collectivité (regroupement d’EPCI ou fusion de régions) n’apporte aucune réduction de coût.

      Arrêtons-donc de répéter des généralités et parlons vrai.

      Cdlt,

      Comment meta

      code postal: 88000
      • Je vois que M ou Mme DOUTRE sait de quoi il/elle parle et je presque d’accord sur la plupart de ses remarques.
        Mais petite différence, je serais favorable à une majoration raisonnable des taux de TVA vu l’état actuel de nos finances publiques. Je serais aussi favorable à une part de TVA dite “sociale” afin de pouvoir baisser d’autant (en volume) les charges sociales, à condition que cette diminution bénéficie aussi bien à la part “salarié” qu’à la part “employeur”. Le pouvoir d’achat du salarié pourrait ainsi être préservé (à peu près). Surtout, cela bénéficierait à l’emploi dans les secteurs exposés à la concurrence internationale.
        Deuxième différence, il ne faut pas perdre de vue que l’impôt sur le revenu est en France vraiment peu élevé par rapport à ce qu’il est chez certains de nos voisins tels que l’Allemagne ou la Belgique. Il touche très peu de foyers, si bien que beaucoup ne se sentent pas concernés par le besoin de participer personnellement au financement de la collectivité. Surtout, il rapporte relativement peu au budget de l’Etat en proportion de ses recettes totales, alors qu’il coûte cher à gérer en raison de sa complexité. De plus, les multiples niches fiscales n’ont aucune cohérence globale, leur effet économique est impossible à chiffrer correctement. Le budget est en déséquilibre, la dette publique est élevée, je ne crois donc pas qu’il faille diminuer à court terme le rendement global de l’impôt sur le revenu.
        En revanche, je pense que c’est le poids de nos prélèvements totaux (fiscaux et surtout sociaux) qui est trop élevé.
        Sur les suppressions d’emplois proposées dans la fonction publique, je crois qu’il faut être beaucoup plus prudent dans le langage et surtout la mise en oeuvre éventuelle. On ne peut pas matériellement supprimer autant d’emplois en si peu de temps, au risque de mettre les ministères dans l’impossibilité de fonctionner. Les non-remplacements éventuels pour y arriver ne peuvent être crédibles que si des mesures drastiques de simplification de notre chère burocratie sont mises en oeuvre en contrepartie. Mais cela demande au préalable beaucoup de réflexion et donc de temps. Les textes ne se modifient pas d’un coup de baguette magique, notre tradition juridique nous le montre bien. Cette partie du programme n’est vraisemblablement pas assez réaliste, même sur la durée d’un mandat. A revoir donc, pour éviter les critiques trop faciles de certains.

        Comment meta

        code postal: 92
  10. comme au canada il faut une commission parlementaire permanente sur l’efficacité de l’action publique, commission travaillant avec la cour des comptes, pouvoir d’audit des administrations et mise en demeure. cette action doit être menée par le parlement tout au long de la législature. il y a 1% de croissance à tirer d’une dépense publique plus efficace ! car l’argent public n’appartient pas à celui qui le dépense (l’état) mais à celui qui le paye (le peuple).

    Comment meta

    code postal: 22410
  11. la hausse de la TVA sur les produits importés, pourrait ètre dirigée vers les caisses d assurances sociales et permettre une baisse des charges sociales des entreprises françaises ce qui rendrait le prix de leurs produits plus compétitifs…

    Comment meta

    code postal: 72260
    • la hausse de TVA des produits importés seulement est illégale, interdit par l’UE. seule une hausse globale ou une hausse par type de produit toutes origines de fabrication est possible.

      Comment meta

      code postal: 22410
  12. Sur les 2200 milliards – 1600 incombent à la loi de 73 – donc notre dette réelle serait de 600 milliards d’euros, non ?

    Comment meta

    code postal: 30160
  13. Comment économiser 290 millions d’euros PAR AN ? En supprimant la Garde Républicaine. La France n’a plus les moyens d’entretenir 3000 fonctionnaires pour la parade !!!

    Comment meta

    code postal: 44500
  14. Autant suis je d’accord avec certaines de vos mesures, autant je n’aprouve pas du tout l’idée de supprimer toute taxe exceptionnelle pour des salaires qui le sont tout autant (1M€ par an, vous rendez vous compte !).

    Au contraire, les taxes devraient tenor compte du ratio plus haut/pas bas salaire et devraient surtout varier en fonction du nombre de salariés travaillant et vivant en France.
    Avec un barème efficace, certaines entreprises pourraient trouver très rentable d’avoir recours a la main d’œuvre qualifiée française.

    Cela garantit qu’une potentielle baisse du chômage ne se fait pas au moyen de travailleurs pauvres et garantit aussi une consommation intérieure élevée.

    De même je ne vois rien dans vos propositions concernant l’apprentissage. Les études, qu’elles soient des filières spécialisées ou générales (du lycée à la fac) doivent absolument s’accompagner de mises en situation sur le terrain en entreprise. Les apprentis doivent être des emplois aidés comme la gauche le fait stupidement avec des emplois jeunes qui eux ne mènent à rien.
    Avoir des jeunes diplômés déjà concrètement compétents et pas uniquement bourrés de compétences théoriques est une garantie sur la baisse du chômage.

    Comment meta

    code postal: 13007
  15. Aucun candidat ne parle de cette CSG Crds de 15,5% purement franco française, injuste, spoliatrice et qui pèse bien plus lourd que l’IR ! Elle est totalement occultée dans les discours comme si elle était normale alors que ça n’était qu’une taxe provisoire et très basse au départ (2à3%). Elle coute chère en gestion, est improductive et c’est un double impôt totalement injuste. (une personne qui n’aurait que (exemple) 6000€ de revenus annuels (assurance vie ou locatifs)doit payer de toutes manières près de 1000€ de CSG alors qu’elle ne peut vivre avec cela ?!!) Parler de l’IR, d’une augmentation de la TVA de 3 points, d’une refonte de l’IR sans parler de cette “taxe” qui s’ajoute à l’IR et NON DEDUCTIBLE purement française est une hérésie.

    Comment meta

    code postal: 30000
    • Bonjour Monsieur, je suis tout à fait de cet avis. Le taux des prélèvement sociaux sont bien trop exorbitants.

      J’ai moi-même un montant plus élevé de ces prélèvements que le montant seul de mon IR provenant de revenus locatifs sur des biens encore en-crédités, (ces seuls revenus constituent le principal de ma récente retraite) le montant de ma petite pension de retraite ne suffirait pas à elle seule, et est absorbée pour le paiement de l’IR, que reste -t-il après une vie de travail ! faut-il attendre encore 5 ans avant de les voir diminuer ??

      Merci de votre attention

      Comment meta

      code postal: 77700
  16. Équilibre des comptes et réduction du déficit :
    1- Équilibre
    Avant tout faire voter des comptes équilibrés recettes/dépenses y compris les comptes sociaux sans artifices tel que les indices de croissances, raisonner toutes choses égales par ailleurs.
    2- Changer le système de la comptabilité publique et passer au compte d’exploitation.
    3- Ne pas accepter d’investissement si les frais de fonctionnement afférents ne sont pas pérennes.
    4- Renforcer le pouvoir de la Cour des comptes sur le côté sanction lorsque les réformes réclamées ne sont pas engagées.
    5- Fiscalité :
    Suppression de l’ISF (impot injuste sur le plus souvent des revenus qui ont déjà été taxés) : Il faut cependant une équité dans notre société : via IRPP ? via les taxes sur les successions ? Que signifie les allocations familiales quand un couple gagne plus de 100 000€ par an ?

    Comment meta

    code postal: 75015
  17. Réaction sur le prélèvement à la source de l’IRPP

    Plutôt opposé car je considère que les citoyens doivent être conscients de l’impôt payé. Cependant si la réforme passe je ne comprends pas pourquoi les entreprises doivent en être les collecteurs.
    Avec la DSN mise en place à compter de 2017 l’administration fiscale aura le 15 du mois suivant les informations sur les salaires imposables. Donc l’état peut prélever directement en fin de mois m+1 le montant de l’impôt. Cela éviterait donc que l’état fournisse aux entreprises les données personnelles même neutralisées qu’elles devront pour la plupart communiquer à leur expert comptable. Avantages :
    – pas de surcharge administrative pour les entreprises
    – encaissement plus rapide pour l’état (tous les mois au lieu du trimestre pour les TPE) et meilleur rendement ( toutes les entreprises qui déposent pour cessation de paiement laissent une ardoise en cotisations et le cas échéant en précompte d’impôt)
    – le contribuable est conscient de l’impôt payé
    – précompte plus fin car non neutralisé de données personnelles que l’employeur n’a pas à connaître

    Je ne comprends pas comment on peut un système avec environ 3 millions de collecteurs qui doivent de ce fait récupérer les informations nécessaires à la collecte plus efficace qu’un collecteur unique ayant déjà toutes les informations à disposition qui n’a plus qu’à mettre en œuvre un système de prélèvement automatique en place. Cela me paraît être du bon sens. N’est ce pas ce qui nous manque cruellement ou ai-je raté un objectif caché de cette réforme ?

    Comment meta

    code postal: 59520
  18. Abaisser la TVA pour tous à 15 % et supprimez les CSG-CRDS. Revisitez le Jaune budgétaire et l’ensemble des subventions aux associations, syndicats et partis politiques. L’argent public, comme vous le dites, doit servir uniquement aux missions régaliennes de l’Etat et non pas à nourrir des clubs sauf si leur action complète les missions du dit Etat. Revisitez également, dans un souci de transparence et de justice, la fabrication des prix à la consommation en passant de la facture énergétique notamment celle d’EDF (illégale car utilisant la TVA sur la TVA) et en détaillant le prix de revient, l’impôt et le bénéfice. Cela limitera les abus des prix qui se terminent par des 9.

    Comment meta

    code postal: 31000
  19. Bonjour
    On ne peut qu’être d’accord sur le principe de ne pas pénaliser l’investissement dans nos PME et ETI mais l’on ne peut pas ignorer là croissance démesurée de certains patrimoines (comme l’à démontré fort justement M. Piketty). Une politique de justice sociale ne serait elle pas de faire contribuer les revenus issus du patrimoine au même titre que ceux issus du travail ? Prôner dogmatiquement la suppression de l’ISF ne me paraît pas un bon signe du point de vue de la justice sociale. Le rendre plus juste et plus efficace (en defendant par exemple une harmonisation européenne qui est à mon avis le bon niveau pour notre economie) me semblerait plus juste.
    Ce qui fait l’attractivité de la France est surtout de mon point de vue la qualité de la formation et c’est ce point qu’il me paraît opportun de consolider.
    Bien à vous

    Comment meta

    code postal: 92430
  20. Le nombre de personnes travaillant pour les collectivités territoriales est une chose, le nombre de personne travaillant pour la représentation nationale en est une autre.

    Il y a 320 millions de personnes aux etats-unis et 66 millions en France. Pourtant il n’y a que 100 sénateurs aux Etats-Unis et 350 sénateurs en France. Je veux bien comprendre qu’il y ait une sorte de prime à ceux qui acceptent d’être élus de terrain et que leur laisser une partie de la représentation nationale soit cette prime. Mais les chiffres sont de mon point de vue totalement indécents. Qu’il y ait un sénateur par département me semble un récompense suffisante pour les élus du peuple.

    Comment meta

    code postal: 75015
  21. J’aurais quelques questions à vous poser sur des points de politique générale.
    Vous m’obligeriez en répondant simplement par OUI ou par NON.
    • Etes-vous pour une réduction des effectifs de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
    • L’alignement des retraites des élus sur le régime général du privé.
    • De la suppression du cumul des mandats pour les élus.
    • La suppression du Conseil Economique et Social (10 % de chômeurs en France)
    • Suppression des Conseils Généraux.
    • Fusion des communes en une communauté de commune cohérente comme en Allemagne.
    • Suppression de toutes les commissions « Théodule ».
    • Suppression de toutes les niches fiscales sauf l’aide au maintien au domicile des personnes âgées si elle existe.
    • Révision générales de la fiscalité en incluant les versements sociaux dans la déclaration des revenus avec un étalement de l’impôt sur le revenu sur l’ensemble des ménages avec une progressivité de l’imposition. (exonération sur l’impôt si le montant perçu est inférieur au coût de l’encaissement).
    • Donner la nationalité des parents aux enfants nés sur le sol français.
    • Le non remboursement de la Sécurité Sociale à tous les interventions médicales pour les expatriés fiscaux français s’ils bénéficient de remboursement.

    Comment meta

    code postal: 84120
  22. pOUR REMETTRE LES FINANCES PUBLIQUES DANS LE BON SENS : IL FAUDRA AVOIR LE COURAGE DE :

    -REMETTRE LES FONCTIONS PUBLIQUES AUX 39 HEURES HEBDO.
    -PAYER LES 4 HEURES COMPLEMENTAIRES AU TAUX DE L’AGENT POUR EVITER LE BLOCAGE SYNDICAL.
    – NE PAS REMPLACER UN FONCTIONNAIRE SUR DEUX PARTANT A LA RETRAITE DANS TOUTES LES FONCTIONS PUBLIQUES SURTOUT LA TERRITORIALE !!.
    RETABLIR DEUX JOURS DE CARENCE POUR ABSENCE MALADIE EN DISSOCIANT BIEN LES ABSENCES PRISES -POUR MALADIES CHRONIQUES ET SOINS ASSOCIEES OU LA CARENCE SERA APPLIQUEE QU’UNE SEULE FOIS TOUS LES 3 ANS COMME DANS LE PRIVE.
    -PAYER LES TEMPS PARTIELS 80% A 80% ET NON A 85.7 % AUJOURD’HUI.
    -AGE DE DEPART A LA RETRAITE A 65 ANS POUR TOUS.
    -CALCUL DES RETRAITES SUR LES 25 MEILLEURES ANNEES EN INTEGRANT LES PRIMES POUR LES FONCTIONNAIRES.

    Comment meta

    code postal: 62232
  23. Vous dénoncez régulièrement et à juste titre les 2200 Milliards de dettes de la France.
    Mais ces chiffres astronomiques ne parlent peut etre plus vraiment aux Français…et depuis le temps qu’on dit que la France est trop endettée , et qu’il ne se passe rien de grave…
    Peut etre faudrait il faire un peu de pédagogie sur la dette…et le poids de la dette. Le paiement des interets de cette dette – qui doit plus ou moins correspondre au budget de l’éducation nationale – pourrait doubler si les taux d’interets, exceptionnellement bas aujourd’hui ne devaient augmenter que d’un seul point!! Bref, nous dansons au bord du volcan. Argument à ajuster bien sur en fonction des derniers chiffres.

    Comment meta

    code postal: 78460
  24. Comme nombre de commentaires lus précédemment, je suis déçu de constater l’absence de toute réforme de l’Etat en ses institutions nationales telles que parlement et sénat. Cette république devient une royauté par tous ces privilèges accordés rien qu’en nombre d’élus… Bien que vous m’ayez laissé une bonne impression lors du dernier débat (creux en terme de fond…), je ne peux voter pour une personne autant conservatrice en la matière évoqué supra. J’en suis le premier désolé. Bonne chance!

    Comment meta

    code postal: 01370
    • Cher Monsieur,
      François Fillon est conscient de la grave crise de défiance des citoyens envers leurs élus qui traverse notre société.
      Pour y mettre fin, il propose un renouvellement de la pratique politique. Il passe par une nouvelle façon de diriger qui permettra de lever les obstacles pour réussir les réformes nécessaires.
      Il sera ainsi fait usage du référendum pour trancher des débats fondamentaux, comme la simplification de l’organisation territoriale du pays ou le nombre de parlementaires.
      Nous vous invitons à retrouver toutes ses propositions en la matière en cliquant ici: https://www.fillon2017.fr/participez/renouvellement/

      Comment meta

      code postal: 75007
  25. Il faut une revolution copernicienne pour limiter le role de l’etat. Sortir de Colbert et de l’ENA!! L’etat n’a pas a etre protecteur!!! L’armée, la diplomatie, la police la justice oui,
    mais non aux monopoles d’état qui ont sovietisé le pays(EDF, SNCF, Education nationale…)La “Sécu”heritiere du front “popu” est devenu un monstre inefficace. Le deputé Laroque,”inventeur” de la secu rend l’etat “responsable de la santé et du bien etre des ouvriers”(sic)!!!Medecin retraité j’ose affirmer que la Secu a deresponsabilisé tous les acteurs de la filiére de soins. Les charges “sociales” doivent etre integralement payées aux salariés qui ne peuvent percevoir leur salaire qu’en produisant quittance d’assurance maladie,vieillesse,chomage…celles de leur choix!!!

    Comment meta

    code postal: 13011
  26. Bonsoir

    Il y a peut-être une nécessité de faire passer l’horaire de travail de 35 à 39h dans la fonction publique, il y a aussi à améliorer la productivité du service public dans son ensemble. Ce n’est pas politiquement correct mais sans en faire une généralité, il y a des secteurs ou la tâche effectuée en 35h théoriques pourrait l’être en 20. J’ai peur que même à 39h on obtienne le même nombre d’heures “efficaces”. Le service public en France est alternatif : la tension est peut-être 220v mais la tension efficace est nettement moins elevée.

    Comment meta

    code postal: 91140
  27. Apparemment seul Mr Lemaire parle de réduire fortement le nombre d’élus c’est pour ma part LA PROPOSITION qui me séduit le plus chez lui.
    Est-ce que MrFillon qui parle de la réduction 2/4 des instances ne pourraient pas lui aussi aller plus loin en divisant aussi le nombre d’élus par 2 et en réduisant enfin au strict minimum ce fameux millefeuilles qui grève le budget.
    Plus que marre de payer!

    Comment meta

    code postal: 22950
  28. Bonsoir
    Pourquoi les alertes de la cour des comptes ne sont pas suivis d’engagements obligatoires de mesure correctives et suivies ? comment va t on changer les choses ?
    autonomie ok mais = responsabilité !!

    quels engagements concrets de reformes profondes de l’organisation de nos institutions qui sont pléthoriques inadapteées et coutent des fortunes ?( senateurs deputes ………)

    Comment meta

    code postal: 59910

Vous aussi, laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonjour, je souhaiterais faire une proposition: pourquoi ne pas faire un état des lieux général des comités, conseils, hautes autorités, commissions en tout genre qui n’en finissent plus de grever le budget de l’Etat.

    Selon l’annexe au projet de loi de finances pour 2016, 500 commissions consultatives pour un coût, d’après mes calculs, de 23,55 millions d’euros en 2014 ; sans y inclure la rémunération des agents publics prenant part aux activités, ni le coût de la mise à disposition des locaux utilisés, ni les nombreux frais annexes…

    Ainsi, l’Observatoire national de la politique de la ville coûte plus d’1,4 million d’euros par an, alors qu’il ne s’est réuni officiellement qu’une seule fois en 2014 !

    Qui peut dire quelle est la plus-value du CESE, si ce n’est qu’il coûte 38 millions par an aux contribuables et qu’il sert à recaser des amis en fin de parcours…

    Je ne parlerais pas du Sénat dont le prix est exorbitant pour une utilité plus que douteuse, sans même évoquer le régime de retraite des sénateurs qui est tout simplement un scandale d’Etat.

    Halte à toutes ces platebandes honteuses!

    Comment meta

    code postal: 92100
    • Je partage l’analyse de Pierre OSSELAND et je voudrais parler également du train de vie de nos hommes politiques tous partis confondus !!
      Halte aux privilèges immoraux qui grèvent le budget de la Nation : il faut arrêter d’assurer à nos ex présidents de la République des avantages exorbitants qui nous coûtent entre 2,5 M€ à 3M€ par an : Giscard d’Estaing a coûté 81 M€ aux contribuables depuis sa défaite en 1981!!
      Ces privilèges n’ont fait l’objet d’aucune loi , d’aucun vote mais ont été institués sur la demande de François Mitterand et mis en œuvre par Laurent Fabius par une simple note approuvée par Mitterand !! Bel acte de démocratie .
      que dire des privilèges de nos représentants au Parlement mais surtout au Sénat : rémunérations dont une partie importante échappe à l’IRPP ! au nom de quoi ?? Retraite indécente : pour 6 ans de mandat = 2000 €/mois !! Nombre de députés et sénateurs inapproprié eu égard à la population française.
      il nous faut un candidat qui osera annoncer dans son programme la fin de tous ces privilèges
      le candidat à la présidentielle qui s’engagera à mettre fin

      Comment meta

      code postal: 40000
      • Bravo à Urios Gérard ! Je voterai pour le candidat qui réduira les dépenses de l’état stricto sensu AVANT de diminuer le nombre de fonctionnaires de l’état !

        Comment meta

        code postal: 94240
    • d’accord avec Vous et que dire des préfets hors cadre nommés par Mrs Sarkozy et Hollande. Que dire des voitures de fonction, avions et autres. Voyez ce qui se passe dans les pays nordiques; Députés et Ministres se déplacent avec les transports en commun ! et n’habitent pas dans des palais !

      Comment meta

      code postal: 44350
    • Bonjour,
      Il est temps de ne plus faire reposer notre politique sociale sur le travail et donc uniquement sur les actifs et les entreprises, sacrifiant ainsi notre compétitivité, et déresponsabilisant les bénéficiaires. Bayrou dans son livre “état d urgence” préconisait une CSG augmentée qui remplacerait avantageusement les cotisations patronales et salariales et aurait l avantage d’une plus grande justice (nous sommes ou seront tous malade un jour ) et donc toutes les formes de revenu doivent contribuer au financement

      Comment meta

      code postal: 56730
    • Oui,je suis d’accord avec l’ensemble des commentaires sur les dépenses ou “privilèges” de nos élus ou élites, même si leurs responsabilités sont importantes. Sans faire du populisme, je vois qu’en bas le salarié du privé et du public voit ses conditions de travail se dégrader et que l’on crée des postes bien rémunérés pour occuper des hauts responsables. Avant que l’on voit la fin de campagne se “trumpiser”, il faudrait que monsieur FILLON comme l’a fait monsieur LEMAIRE se dévoile sur ce sujet. L’exemplarité, si elle n’est pas affichée avant la fin des primaires, il lui sera impossible d’avoir le ticket pour les présidentielles et dans le cas de cette élection, ce manque d’exemplarité provoquerait de graves troubles pour notre pays . Voulons nous réformer la FRANCE ensemble ou pas?.

      Comment meta

      code postal: 75015
    • Je suis aussi d’accord, un déluge de politiques dont certains ne servent à rien en plus. Je dis stop car nous devons payer et faire des efforts ok mais certains hommes politiques cumulent et s’engraissent sur notre dos. Halte à tout ça, on se croit vraiment au moyen age..

      Comment meta

      code postal: 70240
  2. Suppression de l’ISF
    C’est clair que nous avons besoin de capitaux et de dispositions fiscales qui incitent à investir dans une économie créatrice de richesse . . . et donc d’emplois!
    Aux adversaires de la suppression de l’ISF, leur poser une petite question: quel était le taux de chômage lors de l’instauration de l’ISF ? taux de chômage aujourd’hui?
    Donc impact de l’ISF sur le chômage????

    Comment meta

    code postal: 75116
    • Raisonnement puéril. Quel etait le patrimoine national quel est il aujourd’hui.réponse : http://www.insee.fr/fr/themes/series-longues.asp?indicateur=patrimoine-national
      Avec un tel raisonnement on pourrait tout aussi bien dire que L’ISF à permis une augmentation du patrimoine national ce qui serait tout aussi absurde.
      Par contre si on s’interrogeait sur l’hyper concentration du patrimoine privé on aurait plutôt tendance à penser que l’ISF n’est pas suffisamment bien ciblé et devrait plutot être élargi.

      Comment meta

      code postal: 92430
    • Les déductions fiscales sur l’ISF sont une ressource considérable pour des fondations RUP et pour alimenter des fonds propres de PME. Ne serait-il pas préférable de déplafonner les déductions fiscales accordées, plutôt que de supprimer l’ISF ?

      Pour mémoire (www.service-public.fr) :
      Certaines dépenses peuvent réduire le montant de l’ISF.
      Réduction pour dons à certains organismes d’intérêt général
      En cas de dons au profit d’organismes d’intérêt général, vous bénéficiez d’une réduction d’ISF égale à 75 % des dons réalisés, dans la limite de 50.000 €.
      Si vous sollicitez à la fois le bénéfice de la réduction pour investissement dans les PME et celui de la réduction pour dons, le plafond global annuel est de 45.000 €.

      Comment meta

      code postal: 37000
  3. Même les anglais qui ne font pas , par principe, de compliment aux francais reconnaissent que nous avons d’avantage d’ entreprises qui sont des leaders mondiaux qu’eux…
    Je travaille depuis 35 ans chez Total a l’étranger ! Comme le dit FF nous devons être dans les tout meilleurs en matière de compétitivité en allégeant la charge de la fonction publique. Les dèputés et sénateurs doivent donner l’exemple en réduisant leur nombre et leurs indemnités.
    Sans parler de notre représentation diplomatique excessive que je ne connait que trop bien et dont l’efficacité n’est oas controlée pour un cout exhorbiant !

    Comment meta

    code postal: 75014
  4. L’état et les collectivités locales ne devraient pas donner de subvention : ni au sport professionnel, ni aux syndicats, ni à de nombreuses associations. Les exceptions pourraient être :
    – les restos du coeur,
    – le secours catholique,
    – le secours populaire, etc.

    L’Etat doit réduire de façon drastique l’impôt sur le bénéfice des entreprises et adopter la comptabilité anglo-saxonne pour les entreprise.
    Il serait souhaitable de rattacher les écoles d’Ingénieurs à un grand ministère de l’Industrie, etc.

    Si vous me donner une adresse email, je peux vous envoyer plusieurs pages de suggestions avec les explications.
    J.P. Lamoitier

    Comment meta

    code postal: 45340
  5. IRPP : réduire les taux et élargir l’assiette. 100% des ménages doivent payer l’IRPP. Même symboliquement. Et surtout pas de prélèvement à la source.
    IS : réduire le taux.

    Comment meta

    code postal: 59000
  6. Bonjour,
    Propositions intéressantes et en même temps nous avons en France 977 sénateurs et députés avec des avantages non négligeables et qui coûtent chers à notre pays, sans parler du soutien financier aux anciens présidents, et des retraites à vie ( si je peux m’exprimer ainsi). Si on considère une réduction de 1000 euros par 977 et sur 12 mois … Économie de 11.724.000 €…. À cela suppression des sommes allouees aux anciens présidents….
    Lorsqu’un salarié privé quitte son emploi, il ne continue pas à perçevoir des salaires ou primes de son ancien employeur!
    et puis surtout… L’Etat ne devrait-il pas montrer l’exemple… La France est un pays merveilleux avec des richesses humaines fortes… Alors essayez de nous montrer l’exemple

    Comment meta

    code postal: 45000 et 17139
  7. Bonjour,
    Juste une question à propos des retraites.
    L’âge légal va passer à 65 ans, ok, mais qu’ adviendra t il des départs accordés à ce jour à 60 ans grâce au principe des longues carrières, avec 44 ans de cotisations?
    44 ans de bâtiment sans quasiment aucun AM ni AT ! C’est déjà important, non ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    MP

    Comment meta

    code postal: 77500
  8. Monsieur Fillon,
    Je membre des républicains, et je suis un Castelbriantais adjoints aux sports de l’équipe d’Alain HUNAULT,
    Je me révolte chaque jour contre le RSI ( un soit disant Régime SOCIAL des Indépendants)
    un régime pourvoyeur d’un grand nombres d’artisans et commerçants en détresses et en grandes difficultés.
    Si vous voulez aujourd’hui toucher les Coeur de cette catégorie de personnes qui sont les poumons de notre France, … Pensez à les écoutez et à aller vers eux, …Ils ont besoin de vous, et vous d’eux.
    Moi je crois en vous et en votre détermination,
    Merci d’avance de protéger nos valeurs et de nous donner espoir

    Georges Henri NOMARI

    Comment meta

    code postal: 44110
  9. La ou plus tôt les fonctions publiques (Etat, territoriales, hospitalière) ne doivent s’occuper que des fonctions régaliennes (sécurité, police, justice, armée, finances). Actuellement il y a 5.3 millions d’agents qui représentent 262 milliards de masse salariale. Plus 1% de fonction publique territoriale entraine 560 millions d’euros de masse salariale / an en plus.
    Pour chaque ministère, il a été créé un ou des corps de fonctionnaires (travaux publiques, Ponts et chaussées, pour le ministère de l’équipement par exemple, professeur pour l’éducation nationale, etc.)
    Dans chaque ministère, il y a plusieurs filières ; technique, exploitation, administrative pour l’équipement par exemple qui correspondent à des métiers très spécifiques.
    On ne pourra pas unifier les régimes de tous les corps pour des raisons historiques, financières (grille des salaires, primes, etc..), acquis sociaux au cours des années et à coup de grèves (primes, âge de départ à la retraite, conditions de départ à la retraite, etc.), syndicales, de métier (dans le privé c’est pareil, on ne peut pas comparer un médecin avec un ingénieur ou un avocat, etc..
    Il faut :
    1. dépoussiérer les différents statuts. Par exemple, les contrôleurs des phares et balises ne sont plus dans des phares mais sont « à terre » et sont devenus des électromécaniciens et donc leur statut qui prévoyait d’employer leur épouse qui devait s’occuper du ménage du phare n’a plus de raison d’être.
    2. Supprimer certains corps qui ne sont pas régaliens comme celui des OPA (Ouvrier des Parcs et Ateliers) qui n’exercent pas de fonctions régaliennes
    3. Recrutement : il faut garder le principe de recrutement par concours qui est le meilleur système démocratique, tout recrutement direct est la « porte ouverte » au clientélisme. Le nombre de postes ouverts ne doit être que celui des postes vacants. plus quelques autres en cas de désistement mais pas un nombre pléthorique.
    4. Formation : exiger au moins trois jours de formation par an par fonctionnaire
    5. Mutation
    a. Publication des postes vacants au niveau interne puis au niveau national
    b. Chaque directeur doit pouvoir choisir la personne au vu d’un CV et d’un entretien. Ce n’est pas le cas à l’éducation nationale et c’est un système digne de Kafka ou du communisme qui existe.
    c. Pouvoir passer d’un ministère à un autre pour certaines filières comme celle administrative mais on se heurte au problème de l’hétérogénéité des grilles de salaire et primes qui varient d’un ministère à un autre.
    d. Connaître à tout moment l’état des effectifs physiques, réels, par ministère, direction, etc. ce qui n’est pas le cas notamment à l’éducation nationale (cf. p110 et suivantes). L’informatique permet facilement cela.
    6. Management à moderniser
    a. Fiche de poste pour chacun avec savoir, savoir être et savoir faire
    b. Avancement au mérite et pas uniquement à l’ancienneté
    c. Prime au mérite et non égalité des primes
    d. Direction individuelle par objectif et entretien annuel d’évaluation
    e. Gestion prévisionnelle des effectifs
    7. Salaires, primes, cotisations sociales
    a. 1851 primes et 300 corps d’Etat, il faut essayer d’harmoniser et de diminuer leurs nombres
    b. Aligner les cotisations sociales sur celles du privé
    c. Aligner l’âge de départ à la retraite sur celui du privé
    d. Aligner le calcul de la retraite sur celui du privé 25 meilleures années ou par système de points et non les 6 derniers mois pour le plus courant quand ce n’est pas salaires et primes totaux qui sont pris en compte ou une prime équivalent au montant du prix d’un studio pour les marins par exemple
    e. Jours de carence à aligner sur le privé, même chose pour les CLD (congé longue durée) ou CLM (congé longue maladie)
    f. Paiement de la « pantoufle » systématique ou quand un fonctionnaire part dans le privé avant 12 ans effectués dans le public (X, éducation nationale, etc.) il rembourse une certaine somme
    g. Harmonisation entre les différents ministères des systèmes informatiques ce qui permettrait 190 millions d’économie
    h. Pas de passe-droits comme avec les éboueurs de Marseille ou les durées de travail qui varient d’une ville à l’autre (certaines sont aux 25 heures hebdomadaires au lieu des 35 heures)
    8. Temps de travail
    a. revenir aux 39 heures payées sur la base de 37 heures
    b. supprimer les autorisations d’absence en général et diminuer le nombre d’autorisations d’absences des syndicalistes
    c. encadrer les grèves, supprimer le salaire et la prime correspondant au jour de grève
    Reprendre le fonctionnement de la LOLF (loi organique de la loi de finance) qui :
    1. donne le pouvoir aux élus et non au gouvernement. Chaque ministre doit venir rendre compte devant l’assemblée nationale des crédits qui lui ont été alloués pour des objectifs définis par l’assemblée nationale et non l’inverse comme c’est le cas aujourd’hui
    2. distingue dans les crédits :
    a. ceux alloués aux dépenses de personnel et qui ne peuvent pas être supérieures aux crédits mais peuvent être inférieurs ce qui permet d’utiliser ce qui reste à des études pour des travaux spécifiques pour lesquels les fonctionnaires ne sont pas compétents (étude de faisabilité d’un tunnel sur une route par exemple)
    b. ceux alloués à des projets, des travaux, du fonctionnement, etc.
    3. permet que la comptabilité publique ne soit plus celle d’un « tiroir- caisse» mais soit semblable à la comptabilité du privé avec une comptabilité analytique notamment et de pouvoir faire de la gestion prévisionnelle des crédits
    Revoir le fonctionnement de certains ministères et les moderniser.
    Analyser la pertinence de tous les comités « Théodule » qui coûtent chers, ne servent pour la plupart qu’à remercier pour services rendus des « copains ». Supprimer notamment le CESE.
    Revoir le statut des élus, revenir sur leurs acquis sociaux. Diminuer le nombre d’élus, 300 à l’assemblée nationale, 200 au sénat.

    EDF, Orange, La poste
    Tout nouvel embauché doit l’être sur un contrat de droit privé.
    Les cas de suicides n’ont pas pour solution un droit de droit public. C’est une question de management et de direction.

    Dans l’administration, les contrats de droit privé n’ont pas à être proposés pour des fonctions régaliennes.

    Comment meta

    code postal: 64000
    • Non et tous vous êtes entrain de mettre le feu. C l endettement cette lois est mafieuse 1973

      Comment meta

      code postal: 62300
    • Bonsoir,

      Dans les propositions de M FILLON, je ne suis pas d’accord avec l’idée de maintenir les impôts personnels (IRPP) et d’augmenter de deux points la TVA. Cela revient à augmenter les prélèvements obligatoires : certes, tout le monde va payer de la TVA mais aussi, les ménages qui paient à plein l’impôt sur le revenu et qui n’en peuvent plus.

      Pour les idées sur la réforme de la fonction publique, il faut être précis et ne pas dire n’importe quoi. Je suis DRH à la DGFIP et il y a des amalgames et des erreurs véhiculées. Tout d’abord, aligner le mode de calcul du public sur le privé, Ok, mais à ce moment là, il faut inclure les primes dans le calcul de la retraite. Actuellement, à la DGFIP, un agent part à la retraite avec une retraite avec 50% de son salaire net !!! ce n’est pas ce qui arrive à un retraité du public qui perçoit 70 à 75% de leur salaire net.
      Pour les suppressions d’emplois, le jour de carence, il ne faut pas tout mélanger : l’absentéisme touche essentiellement la FPT, moins de 1% d’absentéisme pour la Fonction publique d’Etat…
      Les suppressions d’emploi touche actuellement depuis de nombreuses années les ministères “non prioritaires”, ainsi, la DGFIP perd ainsi plus de 2000 emplois par an alors que les élus locaux, dans le même temps, nous empêchent de nous réformer (fermeture de service en milieu rural). Dans le même temps, les effectifs de la fonction territoriale augmente !!!!

      Il faut réduire le train de vie de la fonction publique territoriale où le clientélisme est roi et où les regroupements de collectivité (regroupement d’EPCI ou fusion de régions) n’apporte aucune réduction de coût.

      Arrêtons-donc de répéter des généralités et parlons vrai.

      Cdlt,

      Comment meta

      code postal: 88000
      • Je vois que M ou Mme DOUTRE sait de quoi il/elle parle et je presque d’accord sur la plupart de ses remarques.
        Mais petite différence, je serais favorable à une majoration raisonnable des taux de TVA vu l’état actuel de nos finances publiques. Je serais aussi favorable à une part de TVA dite “sociale” afin de pouvoir baisser d’autant (en volume) les charges sociales, à condition que cette diminution bénéficie aussi bien à la part “salarié” qu’à la part “employeur”. Le pouvoir d’achat du salarié pourrait ainsi être préservé (à peu près). Surtout, cela bénéficierait à l’emploi dans les secteurs exposés à la concurrence internationale.
        Deuxième différence, il ne faut pas perdre de vue que l’impôt sur le revenu est en France vraiment peu élevé par rapport à ce qu’il est chez certains de nos voisins tels que l’Allemagne ou la Belgique. Il touche très peu de foyers, si bien que beaucoup ne se sentent pas concernés par le besoin de participer personnellement au financement de la collectivité. Surtout, il rapporte relativement peu au budget de l’Etat en proportion de ses recettes totales, alors qu’il coûte cher à gérer en raison de sa complexité. De plus, les multiples niches fiscales n’ont aucune cohérence globale, leur effet économique est impossible à chiffrer correctement. Le budget est en déséquilibre, la dette publique est élevée, je ne crois donc pas qu’il faille diminuer à court terme le rendement global de l’impôt sur le revenu.
        En revanche, je pense que c’est le poids de nos prélèvements totaux (fiscaux et surtout sociaux) qui est trop élevé.
        Sur les suppressions d’emplois proposées dans la fonction publique, je crois qu’il faut être beaucoup plus prudent dans le langage et surtout la mise en oeuvre éventuelle. On ne peut pas matériellement supprimer autant d’emplois en si peu de temps, au risque de mettre les ministères dans l’impossibilité de fonctionner. Les non-remplacements éventuels pour y arriver ne peuvent être crédibles que si des mesures drastiques de simplification de notre chère burocratie sont mises en oeuvre en contrepartie. Mais cela demande au préalable beaucoup de réflexion et donc de temps. Les textes ne se modifient pas d’un coup de baguette magique, notre tradition juridique nous le montre bien. Cette partie du programme n’est vraisemblablement pas assez réaliste, même sur la durée d’un mandat. A revoir donc, pour éviter les critiques trop faciles de certains.

        Comment meta

        code postal: 92
  10. comme au canada il faut une commission parlementaire permanente sur l’efficacité de l’action publique, commission travaillant avec la cour des comptes, pouvoir d’audit des administrations et mise en demeure. cette action doit être menée par le parlement tout au long de la législature. il y a 1% de croissance à tirer d’une dépense publique plus efficace ! car l’argent public n’appartient pas à celui qui le dépense (l’état) mais à celui qui le paye (le peuple).

    Comment meta

    code postal: 22410
  11. la hausse de la TVA sur les produits importés, pourrait ètre dirigée vers les caisses d assurances sociales et permettre une baisse des charges sociales des entreprises françaises ce qui rendrait le prix de leurs produits plus compétitifs…

    Comment meta

    code postal: 72260
    • la hausse de TVA des produits importés seulement est illégale, interdit par l’UE. seule une hausse globale ou une hausse par type de produit toutes origines de fabrication est possible.

      Comment meta

      code postal: 22410
  12. Sur les 2200 milliards – 1600 incombent à la loi de 73 – donc notre dette réelle serait de 600 milliards d’euros, non ?

    Comment meta

    code postal: 30160
  13. Comment économiser 290 millions d’euros PAR AN ? En supprimant la Garde Républicaine. La France n’a plus les moyens d’entretenir 3000 fonctionnaires pour la parade !!!

    Comment meta

    code postal: 44500
  14. Autant suis je d’accord avec certaines de vos mesures, autant je n’aprouve pas du tout l’idée de supprimer toute taxe exceptionnelle pour des salaires qui le sont tout autant (1M€ par an, vous rendez vous compte !).

    Au contraire, les taxes devraient tenor compte du ratio plus haut/pas bas salaire et devraient surtout varier en fonction du nombre de salariés travaillant et vivant en France.
    Avec un barème efficace, certaines entreprises pourraient trouver très rentable d’avoir recours a la main d’œuvre qualifiée française.

    Cela garantit qu’une potentielle baisse du chômage ne se fait pas au moyen de travailleurs pauvres et garantit aussi une consommation intérieure élevée.

    De même je ne vois rien dans vos propositions concernant l’apprentissage. Les études, qu’elles soient des filières spécialisées ou générales (du lycée à la fac) doivent absolument s’accompagner de mises en situation sur le terrain en entreprise. Les apprentis doivent être des emplois aidés comme la gauche le fait stupidement avec des emplois jeunes qui eux ne mènent à rien.
    Avoir des jeunes diplômés déjà concrètement compétents et pas uniquement bourrés de compétences théoriques est une garantie sur la baisse du chômage.

    Comment meta

    code postal: 13007
  15. Aucun candidat ne parle de cette CSG Crds de 15,5% purement franco française, injuste, spoliatrice et qui pèse bien plus lourd que l’IR ! Elle est totalement occultée dans les discours comme si elle était normale alors que ça n’était qu’une taxe provisoire et très basse au départ (2à3%). Elle coute chère en gestion, est improductive et c’est un double impôt totalement injuste. (une personne qui n’aurait que (exemple) 6000€ de revenus annuels (assurance vie ou locatifs)doit payer de toutes manières près de 1000€ de CSG alors qu’elle ne peut vivre avec cela ?!!) Parler de l’IR, d’une augmentation de la TVA de 3 points, d’une refonte de l’IR sans parler de cette “taxe” qui s’ajoute à l’IR et NON DEDUCTIBLE purement française est une hérésie.

    Comment meta

    code postal: 30000
    • Bonjour Monsieur, je suis tout à fait de cet avis. Le taux des prélèvement sociaux sont bien trop exorbitants.

      J’ai moi-même un montant plus élevé de ces prélèvements que le montant seul de mon IR provenant de revenus locatifs sur des biens encore en-crédités, (ces seuls revenus constituent le principal de ma récente retraite) le montant de ma petite pension de retraite ne suffirait pas à elle seule, et est absorbée pour le paiement de l’IR, que reste -t-il après une vie de travail ! faut-il attendre encore 5 ans avant de les voir diminuer ??

      Merci de votre attention

      Comment meta

      code postal: 77700
  16. Équilibre des comptes et réduction du déficit :
    1- Équilibre
    Avant tout faire voter des comptes équilibrés recettes/dépenses y compris les comptes sociaux sans artifices tel que les indices de croissances, raisonner toutes choses égales par ailleurs.
    2- Changer le système de la comptabilité publique et passer au compte d’exploitation.
    3- Ne pas accepter d’investissement si les frais de fonctionnement afférents ne sont pas pérennes.
    4- Renforcer le pouvoir de la Cour des comptes sur le côté sanction lorsque les réformes réclamées ne sont pas engagées.
    5- Fiscalité :
    Suppression de l’ISF (impot injuste sur le plus souvent des revenus qui ont déjà été taxés) : Il faut cependant une équité dans notre société : via IRPP ? via les taxes sur les successions ? Que signifie les allocations familiales quand un couple gagne plus de 100 000€ par an ?

    Comment meta

    code postal: 75015
  17. Réaction sur le prélèvement à la source de l’IRPP

    Plutôt opposé car je considère que les citoyens doivent être conscients de l’impôt payé. Cependant si la réforme passe je ne comprends pas pourquoi les entreprises doivent en être les collecteurs.
    Avec la DSN mise en place à compter de 2017 l’administration fiscale aura le 15 du mois suivant les informations sur les salaires imposables. Donc l’état peut prélever directement en fin de mois m+1 le montant de l’impôt. Cela éviterait donc que l’état fournisse aux entreprises les données personnelles même neutralisées qu’elles devront pour la plupart communiquer à leur expert comptable. Avantages :
    – pas de surcharge administrative pour les entreprises
    – encaissement plus rapide pour l’état (tous les mois au lieu du trimestre pour les TPE) et meilleur rendement ( toutes les entreprises qui déposent pour cessation de paiement laissent une ardoise en cotisations et le cas échéant en précompte d’impôt)
    – le contribuable est conscient de l’impôt payé
    – précompte plus fin car non neutralisé de données personnelles que l’employeur n’a pas à connaître

    Je ne comprends pas comment on peut un système avec environ 3 millions de collecteurs qui doivent de ce fait récupérer les informations nécessaires à la collecte plus efficace qu’un collecteur unique ayant déjà toutes les informations à disposition qui n’a plus qu’à mettre en œuvre un système de prélèvement automatique en place. Cela me paraît être du bon sens. N’est ce pas ce qui nous manque cruellement ou ai-je raté un objectif caché de cette réforme ?

    Comment meta

    code postal: 59520
  18. Abaisser la TVA pour tous à 15 % et supprimez les CSG-CRDS. Revisitez le Jaune budgétaire et l’ensemble des subventions aux associations, syndicats et partis politiques. L’argent public, comme vous le dites, doit servir uniquement aux missions régaliennes de l’Etat et non pas à nourrir des clubs sauf si leur action complète les missions du dit Etat. Revisitez également, dans un souci de transparence et de justice, la fabrication des prix à la consommation en passant de la facture énergétique notamment celle d’EDF (illégale car utilisant la TVA sur la TVA) et en détaillant le prix de revient, l’impôt et le bénéfice. Cela limitera les abus des prix qui se terminent par des 9.

    Comment meta

    code postal: 31000
  19. Bonjour
    On ne peut qu’être d’accord sur le principe de ne pas pénaliser l’investissement dans nos PME et ETI mais l’on ne peut pas ignorer là croissance démesurée de certains patrimoines (comme l’à démontré fort justement M. Piketty). Une politique de justice sociale ne serait elle pas de faire contribuer les revenus issus du patrimoine au même titre que ceux issus du travail ? Prôner dogmatiquement la suppression de l’ISF ne me paraît pas un bon signe du point de vue de la justice sociale. Le rendre plus juste et plus efficace (en defendant par exemple une harmonisation européenne qui est à mon avis le bon niveau pour notre economie) me semblerait plus juste.
    Ce qui fait l’attractivité de la France est surtout de mon point de vue la qualité de la formation et c’est ce point qu’il me paraît opportun de consolider.
    Bien à vous

    Comment meta

    code postal: 92430
  20. Le nombre de personnes travaillant pour les collectivités territoriales est une chose, le nombre de personne travaillant pour la représentation nationale en est une autre.

    Il y a 320 millions de personnes aux etats-unis et 66 millions en France. Pourtant il n’y a que 100 sénateurs aux Etats-Unis et 350 sénateurs en France. Je veux bien comprendre qu’il y ait une sorte de prime à ceux qui acceptent d’être élus de terrain et que leur laisser une partie de la représentation nationale soit cette prime. Mais les chiffres sont de mon point de vue totalement indécents. Qu’il y ait un sénateur par département me semble un récompense suffisante pour les élus du peuple.

    Comment meta

    code postal: 75015
  21. J’aurais quelques questions à vous poser sur des points de politique générale.
    Vous m’obligeriez en répondant simplement par OUI ou par NON.
    • Etes-vous pour une réduction des effectifs de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
    • L’alignement des retraites des élus sur le régime général du privé.
    • De la suppression du cumul des mandats pour les élus.
    • La suppression du Conseil Economique et Social (10 % de chômeurs en France)
    • Suppression des Conseils Généraux.
    • Fusion des communes en une communauté de commune cohérente comme en Allemagne.
    • Suppression de toutes les commissions « Théodule ».
    • Suppression de toutes les niches fiscales sauf l’aide au maintien au domicile des personnes âgées si elle existe.
    • Révision générales de la fiscalité en incluant les versements sociaux dans la déclaration des revenus avec un étalement de l’impôt sur le revenu sur l’ensemble des ménages avec une progressivité de l’imposition. (exonération sur l’impôt si le montant perçu est inférieur au coût de l’encaissement).
    • Donner la nationalité des parents aux enfants nés sur le sol français.
    • Le non remboursement de la Sécurité Sociale à tous les interventions médicales pour les expatriés fiscaux français s’ils bénéficient de remboursement.

    Comment meta

    code postal: 84120
  22. pOUR REMETTRE LES FINANCES PUBLIQUES DANS LE BON SENS : IL FAUDRA AVOIR LE COURAGE DE :

    -REMETTRE LES FONCTIONS PUBLIQUES AUX 39 HEURES HEBDO.
    -PAYER LES 4 HEURES COMPLEMENTAIRES AU TAUX DE L’AGENT POUR EVITER LE BLOCAGE SYNDICAL.
    – NE PAS REMPLACER UN FONCTIONNAIRE SUR DEUX PARTANT A LA RETRAITE DANS TOUTES LES FONCTIONS PUBLIQUES SURTOUT LA TERRITORIALE !!.
    RETABLIR DEUX JOURS DE CARENCE POUR ABSENCE MALADIE EN DISSOCIANT BIEN LES ABSENCES PRISES -POUR MALADIES CHRONIQUES ET SOINS ASSOCIEES OU LA CARENCE SERA APPLIQUEE QU’UNE SEULE FOIS TOUS LES 3 ANS COMME DANS LE PRIVE.
    -PAYER LES TEMPS PARTIELS 80% A 80% ET NON A 85.7 % AUJOURD’HUI.
    -AGE DE DEPART A LA RETRAITE A 65 ANS POUR TOUS.
    -CALCUL DES RETRAITES SUR LES 25 MEILLEURES ANNEES EN INTEGRANT LES PRIMES POUR LES FONCTIONNAIRES.

    Comment meta

    code postal: 62232
  23. Vous dénoncez régulièrement et à juste titre les 2200 Milliards de dettes de la France.
    Mais ces chiffres astronomiques ne parlent peut etre plus vraiment aux Français…et depuis le temps qu’on dit que la France est trop endettée , et qu’il ne se passe rien de grave…
    Peut etre faudrait il faire un peu de pédagogie sur la dette…et le poids de la dette. Le paiement des interets de cette dette – qui doit plus ou moins correspondre au budget de l’éducation nationale – pourrait doubler si les taux d’interets, exceptionnellement bas aujourd’hui ne devaient augmenter que d’un seul point!! Bref, nous dansons au bord du volcan. Argument à ajuster bien sur en fonction des derniers chiffres.

    Comment meta

    code postal: 78460
  24. Comme nombre de commentaires lus précédemment, je suis déçu de constater l’absence de toute réforme de l’Etat en ses institutions nationales telles que parlement et sénat. Cette république devient une royauté par tous ces privilèges accordés rien qu’en nombre d’élus… Bien que vous m’ayez laissé une bonne impression lors du dernier débat (creux en terme de fond…), je ne peux voter pour une personne autant conservatrice en la matière évoqué supra. J’en suis le premier désolé. Bonne chance!

    Comment meta

    code postal: 01370
    • Cher Monsieur,
      François Fillon est conscient de la grave crise de défiance des citoyens envers leurs élus qui traverse notre société.
      Pour y mettre fin, il propose un renouvellement de la pratique politique. Il passe par une nouvelle façon de diriger qui permettra de lever les obstacles pour réussir les réformes nécessaires.
      Il sera ainsi fait usage du référendum pour trancher des débats fondamentaux, comme la simplification de l’organisation territoriale du pays ou le nombre de parlementaires.
      Nous vous invitons à retrouver toutes ses propositions en la matière en cliquant ici: https://www.fillon2017.fr/participez/renouvellement/

      Comment meta

      code postal: 75007
  25. Il faut une revolution copernicienne pour limiter le role de l’etat. Sortir de Colbert et de l’ENA!! L’etat n’a pas a etre protecteur!!! L’armée, la diplomatie, la police la justice oui,
    mais non aux monopoles d’état qui ont sovietisé le pays(EDF, SNCF, Education nationale…)La “Sécu”heritiere du front “popu” est devenu un monstre inefficace. Le deputé Laroque,”inventeur” de la secu rend l’etat “responsable de la santé et du bien etre des ouvriers”(sic)!!!Medecin retraité j’ose affirmer que la Secu a deresponsabilisé tous les acteurs de la filiére de soins. Les charges “sociales” doivent etre integralement payées aux salariés qui ne peuvent percevoir leur salaire qu’en produisant quittance d’assurance maladie,vieillesse,chomage…celles de leur choix!!!

    Comment meta

    code postal: 13011
  26. Bonsoir

    Il y a peut-être une nécessité de faire passer l’horaire de travail de 35 à 39h dans la fonction publique, il y a aussi à améliorer la productivité du service public dans son ensemble. Ce n’est pas politiquement correct mais sans en faire une généralité, il y a des secteurs ou la tâche effectuée en 35h théoriques pourrait l’être en 20. J’ai peur que même à 39h on obtienne le même nombre d’heures “efficaces”. Le service public en France est alternatif : la tension est peut-être 220v mais la tension efficace est nettement moins elevée.

    Comment meta

    code postal: 91140
  27. Apparemment seul Mr Lemaire parle de réduire fortement le nombre d’élus c’est pour ma part LA PROPOSITION qui me séduit le plus chez lui.
    Est-ce que MrFillon qui parle de la réduction 2/4 des instances ne pourraient pas lui aussi aller plus loin en divisant aussi le nombre d’élus par 2 et en réduisant enfin au strict minimum ce fameux millefeuilles qui grève le budget.
    Plus que marre de payer!

    Comment meta

    code postal: 22950
  28. Bonsoir
    Pourquoi les alertes de la cour des comptes ne sont pas suivis d’engagements obligatoires de mesure correctives et suivies ? comment va t on changer les choses ?
    autonomie ok mais = responsabilité !!

    quels engagements concrets de reformes profondes de l’organisation de nos institutions qui sont pléthoriques inadapteées et coutent des fortunes ?( senateurs deputes ………)

    Comment meta

    code postal: 59910

Vous aussi, laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je rejoins
un comité.

Je m'abonne
à la newsletter.

Je fais un
don !