Fillon 2017

Ce que François Fillon veut pour la Sécurité sociale #StopIntox

À aucun moment François Fillon n’a voulu ou ne voudrait privatiser l’assurance maladie.

La gauche faisait les mêmes accusations en 2003 et 2010 pour les réformes des retraites. Or, non seulement François Fillon n’a pas supprimé ou privatisé les retraites lorsqu’il était ministre puis Premier ministre, mais il a au contraire sauvé le système de retraites par répartition.

Pour François Fillon, la Sécurité sociale, et tout particulièrement l’assurance maladie, sont un des fondements de notre pacte national !

Mais il faut réformer la Sécurité sociale pour la sauver.

Évitons la langue de bois et les pêchés d’orgueil. Tout ne va pas bien ; il faut avoir le courage de le dire et d’agir. Déficit chronique, bureaucratisation des procédures, abus ici ou là, absence de vision stratégique, mauvaise articulation avec les complémentaires santé…

Sur le terrain, les urgences sont en surchauffe, il faut plusieurs mois pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, les professionnels de santé sont exaspérés par la paperasse, les déserts médicaux s’étendent,  les 35 heures sont gérées tant bien que mal dans des services débordés, les assurés savent de moins en moins, dans le maquis des complémentaires et mutuelles, à quoi ils ont droit…

Que propose réellement François Fillon ?

1. mieux articuler Sécurité sociale et organismes complémentaires, en clarifiant leurs rôles réciproques.

2. simplifier les nombreux dispositifs de franchise et de ticket modérateur pour donner plus de transparence et ainsi favoriser la responsabilisation des assurés sur leurs dépenses.

Dans l’immédiat, François Fillon va demander à des experts indépendants de réaliser un audit des comptes sociaux. Puis il organisera une convention qui précisera son projet présidentiel pour la santé, en concertation avec les professionnels de la santé de tous les secteurs.

Pour mettre fin à l’intox, je partage !

PartagerTweeter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *