Fillon 2017

Les Français de l’étranger privés de vote électronique : un déni de démocratie !

Le gouvernement vient d’annoncer qu’il n’y aurait pas de vote électronique pour les Français de l’étranger pour les élections législatives du mois de juin prochain en raison d’une prétendue menace de cyberattaques qui pourrait affecter le déroulement du vote. Mais de qui se moque-t-on ?

Alors que le vote par internet mis en place en 2012 avait constitué une grande avancée pour les Français de l’étranger, vivant souvent loin des bureaux de vote installés dans les consulats, cette atteinte aux droits démocratiques de nos 2,5 millions de Français vivant à l’étranger est scandaleuse.

Nos compatriotes ne doivent pas être dupes. La soi-disant cybermenace n’est qu’un prétexte visant à masquer l’incompétence et la désinvolture d’un gouvernement qui est incapable de tenir ses promesses et change les règles du jeu démocratique à trois mois du scrutin.

C’est non seulement un déni de démocratie mais c’est aussi un beau gâchis d’argent public dont le gouvernement socialiste porte l’entière responsabilité.

Je condamne vivement cette atteinte portée à l’exercice du suffrage universel par nos compatriotes établis à l’étranger pour les prochaines élections législatives.

Si les Français me font confiance, je prends l’engagement de mettre en place un vote électronique généralisé pour les Français résidant à l’étranger. Nous devons tirer avantage des nouvelles technologies pour renforcer les liens qui nous unissent à nos compatriotes à l’étranger.